Suivez-moi sur Instagram @carodels

lundi 19 décembre 2016

Mêler son blog à sa vie privée

19.12.16 2 Comments
Des blogs, il y a en a dans tous les styles, toutes les thématiques... Et selon les blogueurs, la barrière entre le blog et la vie privée est plus ou moins mince. On trouve toutes les pratiques : les articles très personnels visibles de tous, ceux cachés dont l'accès nécessite un mot de passe, les articles "classiques"... Les blogueurs qui montrent leur tête, ceux qu'on ne verra jamais en ligne, les vrais noms, les pseudos...

Mêler son blog à sa vie privée

Personnellement, -je vais vous parler de mon cas, c'est celui que je connais le mieux- j'ai choisi de poser une barrière, pas trop épaisse mais pas trop fine non plus. Mon pseudo n'est autre qu'un diminutif de mon nom complet, certaines blogueuses le connaissent et même mon adresse, à cause de/grâce aux échanges que l'on fait parfois. Je me montre sans trop hésiter lorsque c'est nécessaire car en fait je n'ai pas peur d'être "reconnue" par des proches. D'ailleurs si mes proches connaissent mes blogs, ils ne vont pas pour autant tous les lire. La plupart se contentent de mes publications facebook qui passent dans leur fil d'actu.

Après côté écriture, je dévoile quand même pas mal de choses, je m'en rends compte parfois. D'ailleurs en lançant Hello'céan, je m'étais dit "pas d'articles humeur" car ce sont souvent ceux qui me dévoilent le plus. Et puis finalement l'écriture a pris le dessus et j'en publie quand même. Si parfois j'ai bien envie de rédiger sur certains sujets - comme pendant la fête des pères où beaucoup de pubs vantaient les mérites de TOUS les papas du monde qui m'a donné envie d'écrire sur le fait que non, TOUS les papas n'en sont pas - qui me touchent vraiment au plus proche, j'essaie d'éviter.

Côté réseaux sociaux, j'ai essayé de compartimenter aussi. Si Instagram est complètement mêlé entre vie perso et blog, sur Facebook, j'ai mon compte perso et ma page blogs. Parfois, je reçois des demandes d'amis de blogueuses et bien souvent, j'hésite entre accepter ou non et au final, la majorité reste en attente... Pourtant je ne poste pas des masses sur mon compte perso mais je ne sais pas, je garde cette petite sphère sans blog. A part sur ma page perso, j'ai très peu de proches sur les réseaux sociaux, la majorité n'est pas intéressée par Instagram ou Twitter... Pas mal de mes amis ont liké ma page blogs, certains me suivent sur Instagram, quant à Pinterest, Twitter ou encore Youtube, je ne pense pas qu'il y ait grand monde issu de ma sphère privée.

D'ailleurs en parlant de ma sphère perso, j'y intègre rarement mon blog. Sur ma page perso Facebook, je ne relaie jamais mes articles parce que je me dis que ça devait intéresser mes contacts, ils iraient sur mes pages. Parfois je communique sur mes blogs, mais c'est dans le cadre d'événements "spéciaux", comme quand je suis dans un magazine, ou que je reçois un titre (je pense à l'élection blog à suivre en 2014 par Creavea par exemple, pour mon blog DIY). D'ailleurs, mes partages concernent davantage le blog créatif que mon blog lifestyle. Bloguer est pour moi un loisir, comme la photo, l'urbex, les randonnées... ça fait parti de moi, mais pas au point d'en parler à tout bout de champ, je ne me définie pas comme étant une blogueuse, mais tout un tas de choses en même temps et c'est sûrement pour ça que je ne le mets pas au premier plan de ma vie privée.

Et vous, quel est votre rapport avec votre blog et votre vie privée ?

lundi 12 décembre 2016

De Kerbasquin à la pointe du Millier

12.12.16 0 Comments
Je continue avec mes randonnées sur le GR34, entre la baie de Douarnenez et le Cap Sizun. C'est déjà mon 6ème article sur le coin et je n'ai toujours pas tout relié pour le moment ! Cette fois-ci, je vous propose donc un parcours depuis Kerbasquin jusqu'à la pointe du Millier. D'ailleurs, cette dernière s'appelle également pointe du Millet, je vous en parlais dans un article dédié. Lors de ma randonnée à la pointe de la Jument, je vous parlais du point nommé Kerbasquin et c'est là que nous avons décidé de partir pour notre nouvelle randonnée. Les différents points que l'on retrouve tout le long du parcours sont précieux pour nous, à chaque fois ils nous aident à repartir en randonnée et donc lier les points entre eux, de telle façon que nous pouvons prévoir des petites randonnées faciles (je pense au chien qui n'est pas forcément au taquet sur 15km, mais qui gère très bien des balades de 6km par exemple).


De Kerbasquin à la pointe du Millier - Bretagne, France

Comme toujours la vue est magnifique et cette fois, on a croisé davantage d'habitations en bord de falaise (ou presque). D'ailleurs certains endroits font un peu rêvé, on aimerait bien avoir une maison de vacances dans le coin ! Mais faudrait gagner au loto et surtout y jouer. Enfin, je dis ça, mais je ne connais pas les prix de l'immobilier dans le coin non plus... 

On a également croisé quelques pêcheurs, tranquillement installés tout au bord de l'eau, s'étant frayé un chemin dans les fougères et sur les roches... D'ailleurs, Iroise a profité d'un moment où elle était partie loin devant pour aller les voir (en mode curieuse de voir où allaient ces petits chemins discrets), ce qui a fait qu'on l'avait perdue pendant au moins 5 minutes... On la lâche rarement, on préfère la garder en laisse parce qu'on ne sait jamais, mais comme il n'y avait personne sur le sentier et qu'elle avait envie de courir, on avait fait une exception. Peut-être quand elle sera vieille et plus fofolle ce sera différent !

La randonnée sur cette parcelle du GR34 est assez facile, nous n'avons pas eu de difficultés particulières, à part qu'on passe son temps à monter et descendre... Et l'arrivée à la pointe du Millier, plus fréquentée, est très agréable, la maison-phare est vraiment trop mignonne et le moulin, un passage obligé. 

Si vous voulez découvrir nos autres randonnées sur le même secteur, n'hésitez pas à consulter mes articles sur les roches blanches jusqu'à Tréboul, la pointe de Kastel Koz ou encore la pointe de Penharn jusqu'à celle de Brézellec.

De Kerbasquin à la pointe du Millier - Bretagne, France

De Kerbasquin à la pointe du Millier - Bretagne, France

De Kerbasquin à la pointe du Millier - Bretagne, France

De Kerbasquin à la pointe du Millier - Bretagne, France

De Kerbasquin à la pointe du Millier - Bretagne, France

De Kerbasquin à la pointe du Millier - Bretagne, France

De Kerbasquin à la pointe du Millier - Bretagne, France

De Kerbasquin à la pointe du Millier - Bretagne, France

lundi 5 décembre 2016

{Urbex} Le château du jean troué

5.12.16 4 Comments
Je pense que le titre le mon article vous fait tilter, mais pourquoi nommer un château du jean troué ? L'explication est super simple, en sortant du château, j'ai déchiré mon jean déjà fatigué. Et pas qu'à moitié en plus, si bien que je me suis changée dans la rue, vraiment pas à l'aise dans cet accoutrement (non, je n'ai pas tout le temps de quoi me changer dans ma voiture, mais là c'était le cas et heureusement pour moi !). Comme quoi l'urbex peut réserver quelques surprises. 

{Urbex} Le château du jean troué

Pour vous en apprendre un peu plus sur l'histoire de ce château, ce fut à un moment un école de police, devenu par la suite colonie de vacances. Il s'agit d'un château néogothique et je peux vous dire qu'on fait de chouette découvertes de pièces en pièces, en particulier pour ce qui est des cheminées (je ne les montre pas toutes, sinon il n'y aurait que ça). 
 
J'ai lu que ce château était pillé depuis plusieurs année, mais personnellement, je le trouve "assez bien" préservé vu le temps d'abandon, par exemple, il n'y a pas de tags. Par contre, le sol du deuxième étage est effondré, c'est pourquoi je ne me suis pas beaucoup aventurée dans les étages... J'ai aussi été impressionnée par les toilettes qui n'étaient plus qu'un trou sur plusieurs étages. 

J'ai eu un coup de cœur pour les escaliers et les coins où la verdure entre à l'intérieur, mais d'une façon générale, c'est ce que je préfère en urbex, les vieux escaliers et les plantes qui entrent dans les bâtisses.

{Urbex} Le château du jean troué

{Urbex} Le château du jean troué

{Urbex} Le château du jean troué

{Urbex} Le château du jean troué

{Urbex} Le château du jean troué

{Urbex} Le château du jean troué

Pour ce qui est de l'accessibilité au lieu, on n'a pas eu de problème, même si bêtement on a un grand tour et une longue marche pour entrer alors qu'il y avait une autre entrée bien plus simple. Mais en même temps ça nous a permis de voir le château au milieu de la végétation et de le découvrir de façon progressive. Par contre, pour entrer et sortir, il fallait faire quelques acrobaties, d'où l'état final de feu mon jean.

En tout cas, ce fut une belle découverte dans un calme vraiment reposant, parfait pour visiter ce type de lieu !

lundi 28 novembre 2016

La roche du feu -Gouézec

28.11.16 4 Comments
Nous avions déjà fait une randonnée du côté de Gouézec, en quête de la Roche du feu. Mais, je vous avoue qu'après une longue marche, nous avions trouvé une roche ressemblante et naïvement cru que c'était la bonne. Mais non ! Nous sommes donc retournés à Gouézec, mais cette fois, sans suivre la randonnée qui part du centre, nous sommes allés directement au parking de la Roche du feu.

La roche du feu, Gouézec - Bretagne, France

Du parking, un chemin monte jusqu'à la fameuse Roche du feu. La vraie cette fois. La montée est assez rude, surtout lorsqu'il a plu avant et que le sol est boueux... C'est un point culminant à 281 mètres, avec une chouette vue sur la campagne alentours : la vallée de l'Aulne, la baie de Douarnenez et les Monts d'Arrée. Par temps clair, il serait possible d'apercevoir pas moins de 33 clochers : personnellement, je n'ai pas la vue assez perçante pour tous les voir, mais les visiteurs arrivés après moi ont eu la bonne idée d'apporter des jumelles, ce que je pourrai vous conseiller de faire. Par contre, en parlant de visiteurs, je peux clairement dire que la place là-haut manque un peu. Nous étions 3 + le chien et lorsque la (grande) famille arrivée après nous s'est installée, nous avons préféré partir car nous ne pouvions plus vraiment profiter du lieu. Je pense qu'au dessus de 5 personnes, ça devient difficile de circuler sur la roche et de profiter de toute la vue. 

Ce lieu servait jadis de "sémaphore" lors des invasions viking. Un feu y était allumé (ainsi qu'au Menez-Hom) pour prévenir population bretonne de se protéger et préparer les contre-attaques à l'invasion viking. La table ressemblant à un petit dolmen ne date pas de l'époque mais de 1963, montée par les scouts de Quimper, avec en son centre une rose des vents, malheureusement dégradée et retirée. Je crois qu'une nouvelle table d'orientation devait être installée pour l'été 2015, mais en tout cas, rien n'était là quand nous y sommes allés fin octobre 2016, peut-être déjà retirée ?

De nombreuses gravures sont présentes sur les roches, mais je trouve que la plupart sont sans le moindre intérêt, bidule + truc = love, ce ne sont que des dégradations modernes. Par contre, j'aime beaucoup celle que vous pourrez voir sur la photo suivante. 

La roche du feu, Gouézec - Bretagne, France

La roche du feu, Gouézec - Bretagne, France

La roche du feu, Gouézec - Bretagne, France

lundi 21 novembre 2016

Mes outils pour bloguer

21.11.16 4 Comments
Comme tous les blogueurs, j'utilise différents outils pour m'aider au quotidien à tout gérer et je souhaitais vous en parler un petit peu, car cela vous permettra peut-être d'en découvrir de nouveaux ! Ou alors ce sera vous qui pourrez m'en suggérer d'autres.

8 outils pour bloguer

En amont des articles... 

  • Carnets : Je suis une fille à carnets, je les collectionne, souvent sans trop oser les toucher, parce que si j'en commence un, je ne pourrais plus changer sa fonction ! Mais j'en ai quand même pour le blog. C'est bien pratique pour noter ses idées et s'organiser sans trop de matériel, sans avoir besoin de connexion internet, de logiciel...
  • Appareil photo : Là, je pense que c'est indispensable. J'en parlais dans un ancien article, banque d'images ou photos personnelles, je préfère utiliser mes images. Alors mes appareils photos me suivent partout. J'alterne entre mon hybride Olympus, ma GoPro et mon compact, selon là où je suis, ce que je veux photographier... Si j'ai d'autres appareils, ce sont ces trois là qui m'accompagnent le plus pour le blog.

Pendant la rédaction des articles...

  • Google : Basique, mais Google m'aide beaucoup dans mes recherches pour enrichir mes articles. Lorsque je fais une randonnée, je me contente de marcher, observer et faire des photos, mais après pour rédiger, je fais toujours des recherches pour en savoir plus sur le circuit, les endroits que j'ai pu traverser, les histoires...  
  • Photoscape : C'est mon logiciel photo préféré. Il est gratuit, simple d'utilisation et pour le peu de retouches que je fais (recadrer, choisir la taille, ajouter de la luminosité, du contraste...), c'est largement suffisant. Après, j'ai aussi The Gimp et Photofiltre pour compléter mais je m'en sers assez rarement au final, me sentant vraiment à l'aise avec Photoscape.
  • Compteur de mots :  Oui, j'utilise un site pour compter les mots de mes articles. Pas toujours parce qu'en général, je dépasse assez facilement les 300 mots (j'avais lu il y a quelques années qu'il fallait mieux éviter d'être sous les 300 mots, mais après une rapide recherche, je vois qu'on pourrait monter à 500 minimum). Donc voilà, c'est un outil qui m'aide un peu pour le SEO, car même sans vouloir y accorder une importance capitale, je me penche quand même sur la question.

Après la rédaction des articles...

  • Bitly : Pour partager mes articles sur Facebook et Twitter, j'utilise systématique Bitly pour réduire la longueur des liens. Avec Blogger, on peut les personnaliser, mais on aura toujours la date dans l'url alors Bitly m'aide à supprimer ça. De plus, cela me permet de voir le nombre de clics venant de ces deux réseaux sociaux et aussi de voir quels articles plaisent le plus ces même RS. Je ferai peut-être même deux liens différents pour différencier le partage sur FB et celui sur Twitter à l'avenir, pour voir la différence entre les deux. 
  • Clocktweets : Je ne suis pas une grande Twitteuse (j'avoue avoir vraiment du mal à m'intéresser à ce RS) et je programme assez rarement mes publications sur les RS. Mais, si je suis absente, ou si je veux diffuser plusieurs fois un même message (comme par exemple un code promo avec mon blog créatif, comme ce fut le cas en novembre), j'utilise Clocktweets pour programmer des tweets. C'est super simple à utiliser et l'option gratuite permet de programmer 40 tweets par mois, ce qui est largement suffisant pour une utilisation ponctuelle comme la mienne.
  • Google Analytics : Si je suis moins droguée des statistiques qu'avant, Analytics reste un outil vraiment sympa et utile pour observer tout ça.
Voilà, il s'agit là des outils que j'utilise le plus pour le blog, même si en réalité, il y en a pas mal d'autres, en particulier pour mon blog DIY, qui lui, réclame plus d'outils. Je ne vous ai pas parlé du partage sur les autres réseaux sociaux, comme Pinterest ou Instagram, ou encore d'Hellocoton et Inspilia qui sont vecteurs de pas mal de visites, mais tout ça, je pense en faire un autre article car eux aussi méritent qu'on en parle.

Et vous, quels sont vos outils blogging favoris ?

lundi 14 novembre 2016

{Urbex} Le château au piano

14.11.16 6 Comments
Je n'étais pas forcément sûre de partager mes photos d'urbex ailleurs que sur mon compte Instagram, puis je me suis dit que ça pourrait être sympa et surtout permettre à plus de monde de me suivre dans cette aventure. D'ailleurs, si vous avez loupé ça, je vous parlais dans un précédent article de mes débuts dans l'urbex.

Pour le moment, je n'ai pas fait énormément de visites, je suis surtout dans le repérage de lieux, histoire de me faire un petit annuaire. Et je recherche (pas très activement, j'avoue) un ou une copilote d'urbex, pour ne pas faire mes sorties seule (trop dangereux) et avoir une motivation supplémentaire. Le chéri est plus ou moins partant pour m'accompagner, mais c'est plutôt moins, s'il a aimé la visite du Château au piano comme j'ai choisi de l'appeler, il est moins emballé par les simples maisons... Donc si ça vous intéresse, n'hésitez pas à me contacter.
Je ne suis pas très inventive pour les noms de mes lieux visités pour le moment, je n'ai pas la même inspiration que les urbexeurs habitués, mais peut-être qu'à force je serai moins novice ?

{Urbex} Le château au piano

Le château au piano est une belle bâtisse, qui a appartenu il y a un petit bout de temps à un écrivain. Je n'ai pas trouvé depuis quand il est abandonné, mais il semblerait que là aussi, ça fasse un petit bout temps. La porte d'entrée est par exemple totalement recouverte de végétation. Je suis entrée dans une sorte de grange/étable à côté, et j'avoue avoir mis quelques secondes à essayer de comprendre pourquoi mes photos étaient vertes. La réponse était toute bête : la végétation recouvrait toutes les issues et le soleil tapait en plein dedans.

Le château est en assez mauvais état, volets arrachés, fenêtres cassés, trous dans les planchers... Mais préservé des tagueurs et squatteurs : pas de détritus, pas de tags... Les dégâts semblent n'être que ceux du temps (et peut-être de quelques visiteurs aussi, après je ne sais pas trop ce qu'il s'y passe hein).

Bref, pour le moment, c'est certainement ma visite préférée, grâce au piano, aux baignoires aussi que j'ai découvertes dans plusieurs pièces et surtout grâce au calme qui régnait là.

{Urbex} Le château au piano

{Urbex} Le château au piano

{Urbex} Le château au piano

{Urbex} Le château au piano

{Urbex} Le château au piano

{Urbex} Le château au piano

lundi 7 novembre 2016

{Album + Live} Have you met Gaspard Royant?

7.11.16 0 Comments
Il me semble que j'ai découvert Gaspard Royant grâce à sa chanson Marty McFly, extraite de l'album 10 Hits Wonder, qui est aussi le premier. Je suis tombée amoureuse à la première écoute et je suis allée découvrir le reste de l'album et j'ai même fini par acheter le vinyle. Du coup, lorsque le second album Have you met Gaspard Royant? est sorti, je n'ai pas hésité une seconde, j'ai acheté le vinyle. Et puis lorsque j'ai vu une date annoncée à Châteaulin, à moins de 30 minutes de chez moi, j'ai pris deux billets. Je vais donc pouvoir vous parler à la fois de l'album Have you met Gaspard Royant, sorti le 8 avril dernier et du concert.

{Album + Live} Have you met Gaspard Royant?
J'ai pris la photo avec mon téléphone, vous excuserez la qualité...

L'album :
Big up ! J'ai adoré. Ben oui, sinon je ne serai pas allée au concert. J'aime beaucoup le style de Gaspard Royant, rock des années 60. Je ne peux pas écouter l'album (ou les albums, le premier me faisant le même effet) sans avoir envie de me trémousser. Et de chanter aussi (mais pas en public parce que c'est un coup à devenir la risée de tout Youtube si jamais on me filme). Ouai, je suis comme ça chez moi, je danse, je chante... et je surjoue aussi parfois. Bref, retour à l'album. J'ai plus particulièrement un coup de cœur Getaway et Follow the Rhythm, même si dans l'album, absolument rien n'est à mettre de côté. 

En gros, foncez, allez tout écouter si ce n'est déjà fait !

Le live :
Alors là, mourrance d'amour totale. Carrément. J'ai vraiment, mais alors vraiment, passé un excellent moment. A mettre dans mon top des meilleurs concerts (mais je ne saurais dire un top combien, j'ai beaucoup de "meilleurs" concerts en tête, genre toutes les fois où j'ai vu Dionysos, les Wampas où je suis montée sur scène, les Ramoneurs de Menhir où je suis montée sur scène, Madness où je ne suis pas montée sur scène (mais je suis passée sur écrans géants :p), Robbie Williams, The Lumineers, Kaiser Chiefs, Leningrad... BREF, la liste est longue.).

La salle, le Run ar Puns, à Châteaulin donc, était assez étonnante. D'abord, on s'est un peu paumé mais ouf, à genre 500m de la salle. Ça fait assez bizarre d'y aller, car tu as l'impression d'aller à une grosse fête organisée dans la ferme d'un de tes potes. En fait, c'est un super bar qui a son espace concert plutôt bien foutu. C'est assez petit (350 places) mais du coup, chaleureux et puis du coup, personne n'est à 3km de la scène. Si vous n'êtes jamais allé à un concert là bas, je vous conseille de tenter l'expérience un jour !

En première partie nous avons pu vu voir The red goes black, un groupe bien de chez nous qui monte (vous les avez peut-être entendu à la radio, je sais qu'ils passent au moins sur Oüi FM). J'ai souvent eu l'occasion de les voir et pourtant, c'était la première fois ! Une fois, je m'étais déplacée pour les voir en concert gratuit, mais je suis partie avant, le son était pourri, c'était dans la rue et le bar qui organisait le concert est celui que j'aime le moins dans ma ville (#teamfinnegans). Je n'étais pas à fond dans le concert, surtout parce que je ne connaissais pas les chansons en fait. Mais le concert était tout de même agréable, j'ai trouvé qu'il n'y avait pas une forte présence sur scène, mais je sais que celle-ci augmente au fil du temps et des concerts (enfin normalement, parce que certains groupes m'ont beaucoup déçu comme ça).

Pour Gaspard Royant et bien je vais le répété, j'ai kiffé. Même que si la tournée avait plus de dates par chez moi, j'aurai signé à nouveau. J'ai chanté (mais pas trop fort hein), j'ai beaucoup dansé, j'ai fait des cris hystériques dans ma tête (je suis un peu pudique) pour mes chansons préférées. En particulier pour All the cool in you is me, dont je connais même la chorée du clip par cœur (yep, c'est à ce point). Là aucun soucis de présence sur scène, on voudrait embarquer pour toute la nuit. J'ai aussi beaucoup apprécié en apprendre plus sur le chanteur et les dessous de quelques chansons, comme The Woods.

Vous l'aurez compris, je ne peux que vous recommander d'aller voir Gaspard Royant en concert. 

{Album + Live} Have you met Gaspard Royant?

Avant de vous laissez filer écouter les albums, je voulais aussi partager un autre point que j'apprécie vraiment : à chaque fois que je commente sur leur Instagram ou que je les mentionne sur mes propres photos, j'ai le droit à une réponse. Je trouve ça tellement agréable, ça donne un peu l'impression d'être important (comme quand Paul des Fatals Picards m'a fait un cœur =3) et ça laisse aussi la possibilité de sentir plus proche des artistes, de sentir que le public n'est pas juste là pour taper dans les mains à la fin de chaque chanson.

lundi 24 octobre 2016

{Film} Tamara

24.10.16 0 Comments
Peut-être avez-vous prévu d'aller voir Tamara au cinéma dans les prochains jours ? En effet, la sortie nationale est ce mercredi 26 octobre. Le chéri a eu la chance de gagner une place pour l'avant première dans notre ville et comme il est plus ciné que moi (et que c'était lui le gagnant après tout), il s'est fait une petite sortie cinéma en solo. Puisqu'en plus d'être chanceux, il est cool, il a accepté de prendre un peu la parole sur le blog pour vous livrer son avis sur le film.

{Film} Tamara

Mais d'abord, je vous mets le synopsis Allociné :
Tamara, 15 ans, complexée par ses rondeurs, décide à son entrée en seconde de se débarrasser de son étiquette de « grosse ». Pour clouer le bec des mauvaises langues, elle fait le pari avec sa meilleure amie de sortir avec le premier garçon qui passera la porte de la classe. Manque de bol, ce garçon s’avère être Diego, le plus beau mec du lycée. Le pari se complique pour Tamara…. Entre les sales coups des garces du lycée, une mère poule, les conseils "drague" de sa petite sœur, Tamara va vivre une année mémorable ! 

L'avis de Morgan (mon chéri) : 
Je ne connais pas du tout la BD et je suis allé voir ce film avec un certain a priori : ce serait un film "pour les filles". Surtout avec la présence de l'acteur "beau gosse" Rayane Bensetti : il n'était pas présent à notre avant-première mais le réalisateur a fait une petite "blague" dans la salle en annonçant sa venue, ce qui a déclenché les cris de la moitié de l'audience...
Malgré quelques clichés sur l'adolescence avec la fille en surpoids qui veut séduire le beau gosse de la classe mais qui théoriquement ne le pourra jamais... ça reste un film divertissant et pas prise de tête. Des passages drôles avec quelques gags (l'entourage de l'héroïne est le plus drôle) et les piques acerbes des camarades de Tamara font qu'on passe un bon moment.
Pour conclure, je dirais que ce film peut plaire en famille, surtout avec des enfants adolescents ! 

vendredi 21 octobre 2016

La pointe de la Jument

21.10.16 2 Comments
L'automne en Bretagne étant encore beau, froid le matin et le soir mais beau, on peut encore caler quelques randonnées. Parce que oui, on aime la rando, mais pas au point de braver les éléments, donc on en fait exclusivement quand il fait beau. Et comme on fait d'une pierre trois coups : rando/cani-rando/rando-photo, le beau temps aide. Donc notre dernière virée s'est encore faite dans la baie de Douarnenez, je vous parlais à la fin de mon dernier article de la pointe de la Jument et c'est donc là que nous sommes allés.

La pointe de la Jument

A la base, on s'était dit qu'on partirait du même point que la dernière fois : le menhir de Kergavan, mais finalement, on a choisi de partir directement de la pointe de la Jument, située vers la commune de Poullan-sur-mer. D'ailleurs, à Poullan, on a trouvé une super carte avec de nombreux circuits de randonnée possibles, vraiment top et bien détaillé, alors j'ai fait quelques photos pour plus tard. 

Depuis la pointe de la Jument, on est allé vers le point nommé Kerbasquin. Nous n'avions pas énormément de temps, c'est donc une mini rando que nous avons fait : à peine 6km. Nous sommes allés un peu plus loin que Kerbasquin avant de revenir en arrière jusqu'à ce point où nous sommes remontés vers les villages. La route était peu fréquentée mais ça nous a fait faire un bon détour quand même pour revenir au point de départ.

Côté terrain, ce n'était pas trop difficile, mais peut-être car cette fois-ci nous avions pensé aux bâtons de marche. Du coup, on les a laissé dans la voiture pour ne plus les oublier. Il y a quand même de belles côtes (et donc des descentes aussi), donc je ne dirais pas que ce sentier est accessible à tous, ou du moins juste en petites portions de balades.

La pointe de la Jument

La pointe de la Jument

La pointe de la Jument

La pointe de la Jument

La pointe de la Jument

lundi 17 octobre 2016

La Bandit box de septembre

17.10.16 0 Comments
Au mois d'août, je cherchais une idée de cadeau originale pour mon chéri pour fêter notre premier anniversaire de pacs en septembre. J'ai eu envie de me tourner vers les box surprises, surtout que je lui avais déjà offert quelques abonnements de trois mois (vins et bières) et que ça lui avait bien plu. J'ai donc cherché une box orientée lifestyle pour homme et j'ai déniché la Bandit box.

La Bandit box de septembre

Cette box propose plusieurs formules : pour elle, pour lui, pour couple ou pour la famille. J'ai été séduite par ce système, je trouve ça plutôt cool de proposer ces quatre formes, parce que je trouve ça plus convivial et aussi que ça invite au partage... Une bonne partie des box sont ciblées essentiellement pour les femmes mais nous ne sommes pas forcément les seules à aimer ça !
J'ai hésité entre la box pour lui et pour couple, mais finalement, j'ai choisi de prendre pour lui, pour qu'il ait un cadeau vraiment rien qu'à lui. Mais je risque de craquer pour la couple à un moment ou un autre ! Côté prix, on est à 29€90 pour un mois avec 5 à 7 produits. Il existe aussi un abonnement de 3 mois pour 89€70, 6 mois pour 154€40 et 12 mois pour 299€. Personnellement, je ne suis pas fan des formules de plus de trois mois, parce que je trouve ça difficile de sortir autant d'argent d'un coup... Après, pour les deux box que j'avais déjà testé en abonnements de 3 mois (vins et bières), j'étais dans un prix similaire à celui de la Bandit box. Mais là, je n'ai pris qu'un seul mois, parce que je n'étais pas sûre que le contenu plaise à mon copain.

On a reçu la box en fin de mois (et l'anniversaire était mi septembre, donc monsieur commençait à être impatient de découvrir son cadeau), mais je savais que j'aurai du retard, puisque j'étais informée de la date et j'ai reçu un petit mail quand elle a été expédiée.
Côté contenu, on a trouvé :
  • une écharpe
  • une cravate fine
  • des pop-corn salés
  • un portefeuille
  • un trio de produits beauté format voyage
  • des écouteurs
  • un stylo

La Bandit box de septembre

La Bandit box de septembre

La Bandit box de septembre

La Bandit box de septembre

Dans l'ensemble, mon copain était plutôt content de la box. Il n'est pas sûr de porter l'écharpe parce qu'il n'en porte tout simplement pas (il a un snood mais il le met rarement), même s'il a dit qu'il pourrait la porter quand il ira au boulot en vélo cet hiver. Pour la cravate, c'est pareil, il en porte rarement, mais elle sera de sortie à Noël, au nouvel An ou d'autres événements du même genre. Il a adoré le portefeuille car il est plus petit que celui qu'il a actuellement et pour lui, c'est un super bon point. Les produits de beauté lui serviront lors de notre prochain week-end en escapade (ou vacances), donc ils lui plaisent bien. Les pop-corn ont été dévorés le soir même, un peu piquants, mais franchement bons ! Et puis ça change des sucrés qu'on a l'habitude de prendre au cinéma. Pour ce qui est des écouteurs et du stylo, qui sont notés comme étant des goodies, ce n'est pas le point fort de la box, les écouteurs sont de très mauvaise qualité, donc s'ils n'avaient pas été dans la box, ça n'aurait pas manqué.

Je dirai donc que c'est un cadeau réussi qui a su plaire à mon copain qui est pourtant assez difficile à séduire !

Et vous, avez-vous déjà testé une box pour homme ?

lundi 10 octobre 2016

Je me lance dans l urbex

10.10.16 8 Comments
Cela fait quelques mois que je me suis penchée sur l'exploration urbaine et rurale, autrement dit urbex et rurex. Ma curiosité pour les lieux abandonnés date de quelques années. Une bonne vingtaine d'années même. Dans ma rue (quand j'avais 8 ans donc), il y avait trois grandes maisons abandonnées, dont une squattée. Pendant plusieurs années, cet alignement de maisons a fait parti de mes coins secrets, les endroits où je me planquais quand j'avais le droit d'être seule dehors. Puis un jour, un chantier a débuté, les trois maisons ont été rasées et à la place, il y a une résidence.

Urbex / rurex

Je ne suis jamais entrée dans les maisons, je restais seulement dans le jardin, je faisais le tour, je m'approchais des fenêtres aux carreaux brisés... J'étais impressionnée et je me racontais des histoires de fantômes. J'avais aussi un peu peur des squatteurs et des potentielles bestioles qui pouvaient se trouver dans le coin. Mais j'aimais cet endroit !

Il y a quelques semaines, je suis tombée sur le compte Instagram d'une jeune fille qui pratique l'urbex. J'ai commenté une de ses photos puis de fil en aiguille, elle m'a contactée et on a organisé ma toute première sortie urbex ! Depuis, j'ai eu l'occasion d'en faire deux autres avec le chéri, une totalement par hasard au court d'une balade puis une autre après quelques recherches sur le net. J'ai d'ailleurs commencé à me faire un répertoire de lieux à explorer par la suite, que ce soit en urbex ou en rurex. D'ailleurs mes sorties sont plus rurales qu'urbaines pour le moment, mais il faut avouer que loin des villes, c'est plus facile.

Urbex / rurex

Urbex / rurex

Urbex / rurex

Urbex / rurex

Je crois que j'éprouve autant de plaisir dans la recherche de lieux que dans l'exploration. L'adrénaline qui monte quand tu entres dans le lieu et à chaque bruit "suspect"... Et puis les surprises que peuvent révéler un lieu aussi. Je crois donc avoir trouvé dans l'exploration de lieux abandonnés une nouvelle passion, qui vient s'ajouter à toutes celles que j'ai déjà (non, je ne me disperse pas, j'aime toucher à tout, je suis comme ça !).

vendredi 7 octobre 2016

3 séries coup de coeur

7.10.16 2 Comments
En temps que sérivore, je regarde souvent plusieurs séries en même temps, avec même des "marathons" où je peux finir une saison en moins de 2 jours... Et Netflix m'aide pas mal à découvrir de nouvelles pépites.

Don't trust the b---- in apt 23
Gros coup de cœur pour cette série. Je l'ai sélectionnée à cause de l'actrice Krysten Ritter que j'avais adoré dans Jessica Jones. 
Synopsis
June, une jeune fille honnête et optimiste venant de la campagne doit, contre son gré, emménager avec Chloé, qui se trouve être son parfait opposé : une fêtarde invétérée, sans morale et diablement sexy. Son meilleur ami est particulièrement imbu de sa personne. Et pour couronner le tout, le voisin est un pervers !
J'ai découvert avec plaisir que James Van Der Beek joue également dans la série (le meilleur ami imbu de lui-même), mais pas n'importe quel rôle, il joue lui-même. Si le nom ne vous dit rien, je vais vous éclairer rapidement : il s'agit de l'acteur qui jouait Dawson. Ce qui m'a plu, c'est que tout au long des deux saisons de la série, on se moque gentiment de Dawson, avec par exemple les fans qui continuent de ne considérer James que comme Dawson. Quant à la naïve June, elle est réellement changée grâce à sa vie en colocation avec Chloé, qui elle aussi, va beaucoup évoluer.
En bref, la série est pétillante, on n'a pas le temps de s'ennuyer !

Don't trust the b---- in apt 23

Life unexpected
Ça fait déjà un petit moment que j'ai dévoré cette série, mais elle m'avait beaucoup plu alors je vous partage mon avis !
Synopsis
Après 15 années passées dans des familles d'accueil, Lux décide qu'il est temps de prendre le contrôle de sa vie et donc de s'émanciper. Son périple l'amène sur les traces de son père biologique, un barman immature prénommé Nate "Baze" Bazile. La rencontre entre le père et la fille va changer leurs vies... 
La série est assez touchante avec cette ado sans famille qui se retrouve finalement avec une vraie famille bien à elle. Et la vie de famille ne va pas être évidente pour la jeune fille, ni même pour ses parents qui sont amenés à refaire équipe après un long moment sans se voir. 

Life unexpected

Stranger things 
Cette série a clairement fait le buzz cet été, je pense que peu ont pu passer à côté !
Synopsis
A Hawkins, en 1983 dans l'Indiana. Lorsque Will Byers disparaît de son domicile, ses amis se lancent dans une recherche semée d’embûches pour le retrouver. Dans leur quête de réponses, les garçons rencontrent une étrange jeune fille en fuite. Les garçons se lient d'amitié avec la demoiselle tatouée du chiffre "11" sur son poignet et au crâne rasé et découvrent petit à petit les détails sur son inquiétante situation. Elle est peut-être la clé de tous les mystères qui se cachent dans cette petite ville en apparence tranquille…
Je suis pas vraiment fan des séries ou films flippants, en général j'évite tout ce qui est surnaturel, science-fiction ou horreur (sauf les vampires et Doctor Who). Mais là, j'ai vraiment adhéré grâce à toutes les références des années 80, mais aussi au casting. La petite bande me fait un peu penser aux Goonies que j'avais particulièrement aimé quand j'étais gamine !

Stranger things