Suivez-moi sur Instagram @carodels

lundi 21 septembre 2015

De Bénodet à l Anse du Groasguen

21.9.15 4 Comments
Bénodet est une petite ville qui ne manque pas de charme. Peut-être vous souvenez-vous de l'émission des records à la télé qui s'y déroulait ? Gamine, j'y étais souvent car mes grands-parents y habitaient. Par la suite, j'ai continué à y aller régulièrement, il s'agit d'un de mes coins préférés !

De Bénodet à l'Anse du Groasguen

Il y a quelques temps déjà avec Morgy et Iroise on y a fait un petit tour (je pense que ça date de l'an dernier vu la taille d'Iroise). Bien sûr, on peut se promener le long de la plage, tout y est très bien aménagé, mais nous, on a choisi de dépasser la Pointe Saint Gilles et de marcher jusqu'à l'Anse du Groasguen, qui ouvre la Mer Blanche.

De Bénodet à l'Anse du Groasguen

On a donc suivi la Corniche de la Mer depuis la plage de Bénodet (on peut se garer tout le long de la plage, mais je préfère le petit parking tout au bout, tout près du départ de la corniche. J'ai toujours trouvé une place là-bas, même les jours d'affluences.

On arrive à la Pointe Saint Gille, avec une jolie vue mais aussi une mignonne plage où l'on peut se baigner entre quelques rochers mais loin de l'effervescence de Bénodet. On se gare face à l'océan et c'est un superbe coin pour pique-niquer !

De Bénodet à l'Anse du Groasguen

Ensuite, on a choisit de continuer notre promenade, enviant les superbes maisons face à la mer... Des grandes baies vitrées qui invitent à se lover dans un fauteuil avec un thé pour observer l'océan, mais qui manquent toutefois un peu d'intimité. On a longé la Corniche du Groasguen puis, après avoir descendu un petit escalier et affronté quelques rochers (avec le chien en laisse, c'est du sport), pour atterrir à l'Anse du Groasguen.

De Bénodet à l'Anse du Groasguen

De Bénodet à l'Anse du Groasguen

De Bénodet à l'Anse du Groasguen

De Bénodet à l'Anse du Groasguen

Ici, on a trouvé une grande plage où se termine la Mer Blanche, avec en face, la "langue" de sable partant de Mousterlin et enfermant la Mer Blanche. Le camping de la Pointe Saint Gilles ainsi que certaines maisons ont un accès direct à cette plage. Quelques barques étaient échouées sur le sable à cause de la marée basse. Mis à part ça, la plage était déserte, on en avait donc profité pour lâcher le fauve pour la toute première fois à l'extérieur !
On a passé un très bon moment et on aurait pu prolonger la balade, soit vers la Mer Blanche, soit vers Bénodet du côté de Sainte Marine, mais Iroise était crevée suite à nos jeux sur la plage. Par contre, je ne recommande pas trop Bénodet en haute saison, trop de touristes à mon goût. 

Bénodet vue de Sainte Marine
Bénodet vue depuis Sainte Marine

jeudi 10 septembre 2015

Paroles de profs

10.9.15 4 Comments
Lorsque j'étais étudiante, j'aimais bien noter dans les marges de mes feuilles les paroles les plus drôles, les plus bizarres, les plus farfelues de mes profs. Et aujourd'hui, quand je les relis, je regrette presque de ne plus être étudiante ! Si les profs aiment bien partager certaines citations de leurs élèves, je me suis dit que je pouvais faire pareil, mais dans le sens inverse.

Paroles de profs

  • Il fut touché par la grâce divine... et non pas la grosse déesse hein !
  • Le cerf avec un "c", ça court les bois.
  • Ils ont les organes qui pendent.
  • Le Président de la République monte sur ses grands talons.
  • Trois catégories d'enfants sont adoptables : les petits, les gros et les moches.
  • Qui va donner son sperme pour voler à leur secours ?
  • Ça se sent comme le nez au milieu de la figure...
  • Vous me faites peur... J'ai l'impression que vous allez vous transformer en monstres mangeurs de profs...
  • Depuis que je paye des impôts, je suis beaucoup plus heureux !
  • Faites un bruit corporel !
  • J'aimerais être une femme pour pouvoir porter un enfant... Pas vous Monsieur ? Non ? Pas grave, vous pouvez être un bon juriste sans vouloir être une femme.
  • On dirait que j'ai écrit comme un type qui a picolé.
  • On va la jouer pirate, couteau entre les dents.
  • Il avait un bon disciple. C'était un bon gars, vraiment un bon disciple... Il s'appelait Arien. C'était donc le bon à rien.
  • Il est mort, mais son sperme est toujours là.
  • Les romains ne sont pas des grecs.
  • Je sais que vous êtes pressés d'aller au brouet communautaire, mais je n'ai pas fini !
  • C'est très très drôle ces histoires d'enlèvements !
  • Voilà un commandement très rigolo : tu ne commettras pas d'adultère.
  • C'est clair comme du jus de boudin.
  • Et ne faites pas dresser mes poils sur mes poils !
  • A chaque fois que quelqu'un me répond, je me sens envahi d'une émotion... !
  • Cumulatif : q-u-m-u-l-a-t-i-f
  • J'éprouve un sentiment d'insatiété chronique...
  • Après la guerre, c'était le paradis des survivants avec toutes ces femmes !
  • Je ne suis pas là pour vous faire cours.
  • Mieux vaut 10 p'tites qu'une grosse ! 


dimanche 6 septembre 2015

Ces festivals qui me font envie

6.9.15 0 Comments
Je ne suis pas festivalière depuis très longtemps, seulement 6 ans en fait. J'ai commencé tardivement parce qu'une partie de mon adolescence s'est déroulée dans un coin paumé puis par la suite, j'ai travaillé tous les étés sans vraiment penser aux festivals que je loupais. Mais la rencontre avec le chéri m'a fait découvrir ce monde et j'ai tout de suite adhéré. En 6 ans, je n'ai pas eu l'occasion d'en faire des tonnes mais suffisamment pour m'auto-qualifier de festivalière. Et surtout en 6 ans, j'ai eu le temps d'avoir une wishlist de festivals : ceux où je ne suis pas encore allée, mais qui me font bien envie. Je me suis dit qu'une liste de ces festivals en question aurait tout à fait sa place sur le blog.

Focus sur les festivals (français) qui me font envie !

Focus sur les festivals (français) qui me font envie !

ILOPHONE - Ouessant (29) :
Il faut croire que les festivals situés sur des îles me plaisent (cf Sziget 2014 et bientôt 2015) car en effet, Ilophone se déroule à Ouessant, située à environ 50km de Brest. Rien pour le cadre, j'aimerai y aller. Le festival se fait sur 3 jours en septembre, avec des concerts les vendredi et samedi soirs et d'autres animations en journée tout le week-end, comme par exemple un concours de pétanque ou un apéro le dimanche midi (en musique bien évidemment). Cette année, c'est les 11, 12 et 13 septembre et franchement j'y serais bien allée le samedi pour la programmation qui me plait à 100% : Miossec, Pendentif, Billy Ze Kick et les Ramoneurs de Menhir + Louise Ebrel, mais malheureusement cette soirée affiche complet depuis déjà plusieurs semaines !

ROCK EN SEINE - Saint-Cloud (92) :
J'ai un petit peu l'impression que certains festivals en France sont des passages obligés. Et pour moi Rock en Seine en fait parti. Difficile d'être une vraie de vraie sans l'avoir fait, comme beaucoup d'autres d'ailleurs, mais bon, on va commencer par piocher une petite sélection. Généralement la programmation me plait bien alors forcément, Rock en Seine me fait envie !

ART ROCK - Saint-Brieuc (22) :
Je suis souvent allée à Saint-Brieuc, mais je dois vous avouer que je ne connais de cette ville que la salle de gym. Du coup, j'irai bien y faire un tour, et quoi de mieux qu'un festival pour avoir une excuse d'y aller ? Enfin, c'est surtout pour le festival en lui-même que j'ai envie d'y aller, faut être sincère. J'ai eu envie d'y aller il y a quelques années déjà, mais il tombait en même temps qu'Aucard de Tours (cf les éditions 2014 et 2015) et bien souvent les groupes faisaient les deux, ou en tout cas certains. Aujourd'hui, ils ne sont plus du tout en même temps alors je n'ai plus d'excuse !

MAIN SQUARE - Arras (62) :
Là c'est surtout pour la programmation que ce festival me fait terriblement envie. Je ne sais pas vous, mais moi j'ai l'impression que chaque année, il y a des groupes de folie ! Petit exemple, avec un extrait de l'édition 2015 : Lenny Kravitz, The Script, George Ezra, Muse, Skip the use, Lilly Wood and the Prick et IAM.

OÜI FM FESTIVAL - Paris (75) :
OÜI FM c'est un petit peu ma radio préférée. Malheureusement, elle n'est pas diffusée dans toutes les villes, mais heureusement, il y a le net et l'application. Bref, en plus d'être une super radio, ils organisent aussi un festival gratuit sur Paris. Gratuit. Et en général, la prog est pas dégueu, ce qui à chaque fois, me fait presque regretter d'être loin tout au bout de la Bretagne. 

Et vous, quel festival français vous fait envie ?

jeudi 3 septembre 2015

La fac : guide de survie

3.9.15 2 Comments
Après mes guides de survie en cité universitaire et en fac de droit, je me suis dit qu'il fallait bien que je vous concocte un petit guide de survie pour la fac en général. J'étais pas la plus assidue en cours, mais j'ai eu ma licence du premier coup, sans aucun rattrapages. Du coup, je peux en parler, plutôt pas mal.
En plus, je vois dans mes statistiques que vous êtes déjà pas mal à vous inquiétez sur vos futures années à la fac, en recherchant des avis sur le CROUS, fac de droit  bourgeois, comment prendre sa douche et aller aux WC lorsque c'est en commun, ou si vous pouvez ramener une fille en cité U.

La fac : guide de survie
  • CM TD TP BU RU... On s'y fait tellement vite qu'on le dit tout le temps !
  • Oui, décoder l'intitulé d'un cours, ça peut prendre plusieurs jours
  • Manger en moins de 10min, ça s'apprend vite
  • Pour se repérer dans le campus, laisser des petits cailloux pendant 3 semaines
  • Réviser la veille des exams, c'est pas une bonne idée
  • Sortir la veille des exams, c'est pas une bonne idée
  • Bien dormir avant les exams, c'est une bonne idée
  • Sortir après le dernier exam, c'est une bonne idée
  • Même si on commence la fête à midi
  • Gratter même un demi point lors des consultations des copies, ça vaut le coup
  • D'ailleurs, ne jamais rater les consultations des copies
  • Prendre une carte de photocopieuse à la BU, c'est vital
  • Même deux ou trois
  • Ne pas hésiter à tester tous les coins de l'amphi pour trouver le bon
  • Et varier selon les profs
  • Bien choisir son binôme en TP, ça peut éviter les galères
  • Faire ses TD avant chaque cours, ça peut éviter les galères
  • Mais selon le prof, ça peut devenir facultatif
  • Écouter les gens tricher en exams, ça peut aider
  • Éviter de tricher directement c'est mieux
  • Parce que si on se fait prendre, ça coûte cher
  • Bosser à la BU, c'est pas trop mal pour éviter les distractions qu'on a chez soi (télé, ordi, console, copain, copine...)
  • S'y prendre tôt pour aller au secrétariat ou à l'administration
  • Parce que 15min avant la fermeture, ben c'est fermé
  • Garder son calme au secrétariat ou à l'administration
  • N'oubliez pas votre monnaie pour la machine à café
  • Si vous comptez manger au RU tous les jours, prenez un max de tickets à l'avance
  • N'hésitez pas à cacher subtilement un fromage dans votre main/poche/manche (ce sera ça de gagné)
  • Apprenez à vous faufiler discrètement dans la file pour gagner quelques minutes
  • Si le campus est grand, n'hésitez pas à prévoir votre sandwich/salade, vous gagnerez du temps et ce sera sûrement meilleur !
  • Récupérez votre sommeil perdu du jeudi soir en CM le vendredi matin.
  • Mais évitez si le prof est sadique.
  • Et si l'amphi est quasiment vide.
  • Ne loupez pas les contrôles continus !
  • Ou demandez un certificat médical à votre médecin
  • Inscrivez-vous au SUAPS, c'est pas cher et pour se détendre/défouler et rencontrer des gens, c'est top
  • Savourez vos années fac, après, c'est pire

mercredi 2 septembre 2015

Une année en fac de droit : guide de survie

2.9.15 2 Comments
A la base, je suis allée en fac de sports. Jusqu'en master 1. Mais suite à a quelques soucis d'administration (vive le CROUS), j'avais du changer mes plans entre la licence et le master et au lieu d'arrêter ma formation continue, j'ai choisi de faire une petite année de droit.
Alors je vous ai concocté un petit guide de survie, vu par une paumée de fac de sport en droit.

Une année en fac de droit : guide de survie

Te la péter, du devras :
  • un étudiant en droit, il se la pète, c'est naturel
  • oublie le jogging et le vieux sweat
  • tu peux porter costard et chaussures pointues au quotidien
  • apprends à lever le petit doigt en buvant ton café
  • ton sac est une sacoche en cuir véritable
  • tu n'iras plus au resto U, mais à la cafet'

On y pense :
  • les cours magistraux de 4h, ça endort 
  • ne pas hésiter à se mettre au café
  • prévoir plein de monnaie pour la machine à café
  • ne pas toujours porter son sac du même côté pour muscler ses deux bras
  • le code civil (et les autres) ça pèse un âne mort
  • les fiches de jurisprudence, c'est 250 par jour (au moins hein !)

Si tu es là par hasard, c'est le bon plan pour :
  • dessiner dans les marges
  • apprendre à porter robes et jupes au quotidien
  • apprendre à poser un trait de crayon noir sur ses yeux
  • imiter ses profs pendant les pauses
  • sortir le jeudi soir sans scrupules pour le cours magistral du vendredi 8h
  • apprendre de nouveaux trucs (oui, quand même)

mardi 1 septembre 2015

Cité Universitaire : guide de survie

1.9.15 6 Comments
En 4 ans de vie en Cité U, j'en ai vu pas mal. En plus, j'ai testé trois formes proposées : chambre traditionnelle, chambre rénovée et studio. Alors ça méritait bien un petit guide de survie.

Cité Universitaire : guide de survie

-Chambre traditionnelle :
État des lieux : 9m², un lit, un placard, un bureau, une chaise, un lavabo et parfois, un bidet. Meubles (très) anciens. Cuisine, WC et douches communes.
-Chambre rénovée :
État des lieux :  9m², un lit, un placard, un bureau, une chaise, un frigo, une salle de bain perso avec douche, WC et lavabo.
-Studio :
État des lieux : dans mon cas, j'ai testé le studio pour couple, 28m² , deux lits une place, 4 chaises, une table, un bureau, un évier, un frigo, deux plaques cuisson, une armoire (oui, une seule pas très grande), une salle de bain perso avec lavabo, WC et baignoire.

  • Les murs sont fins, très fins, trop fins. Acheter des boucles Quiès.
  • WC communes, je n'entre pas dans les détails ? Allez, si ! Toilettes bouchées, dégueulasses et dégoulinantes de partout, plus de papier trop souvent. Prévoir quelques armes : brosse, désinfectant, papier toilette, pince nez. Pour éviter de vomir au réveil, se retenir et aller à la fac.
  • Douches communes, attention, dès que quelqu'un tire la chasse dans le bâtiment, penser à orienter le pommeau vers le mur, pour éviter d'être ébouillanté. Prévoir des claquettes, on ne sait jamais trop ce que c'est au sol.
  • Cuisine commune, tes yaourts prendront souvent la fuite vers un autre estomac que le tien.
  • C'est super convivial, prévoir des nuits courtes partagées (volontairement ou non) avec ses voisins.
  • Douches communes, pensez à garder un œil au judas pour voir son sexy voisin y aller en caleçon. Mais fermer vite les yeux quand c'est pas lui mais son contraire.
  • Ne pas être étonné si toutes les semaines quelqu'un frappe à ta porte : "Ah merde, t'es pas Paul !"
  • Ne pas espérer dormir avant ses partiels, y en a toujours qui font la fête.
  • Prévoir 15 éponges pour un mois en cuisine commune, sauf si cuisiner dans de la crasse, tu trouves ça cool.
  • Ne pas s'étonner de croiser ton voisin pour la première fois après 3 mois si tu es en studio.
  • Avec le CROUS, être très (très très) patient.
  • Avec Wifirst, être très patient. Et ne jamais aller te plaindre sur le forum, tu seras censuré en 3 minutes chrono.
  • L'alarme incendie, c'est très souvent. Et n'importe quand pour peu qu'un bourré la déclenche à son retour de soirée.
  • Garer ta voiture ? Le parking, il est blindé et pourri. Les places sont chères, si tu pars faire des courses, 5 minutes après ta place est prise. 
  • Garder son mini frigo personnel (pour éviter les vols) caché dans son placard pendant la semaine de visite de sécurité, c'est possible.