Suivez-moi sur Instagram @carodels

dimanche 2 juin 2019

{Festival} Les petites folies 2019

2.6.19 0 Comments
Cette année, nous avons ouvert notre saison des festivals avec une découverte : les petites folies. Sa 9ème édition se déroulait du jeudi 30 mai au samedi 1er juin à Lampaul-Plouarzel, dans le nord Finistère. De notre côté, nous avons participé à la dernière soirée, celle du samedi.

{Festival} Les petites folies 2019

Le festival les petites folies en quelques mots :

De ce que j'ai cru comprendre,  il s'agissait au tout début d'une kermesse devenue festival, comme le Festidreuz. Il se situe sur Lampaul-Plouarzel, en bord de mer : coin qui appelle clairement les vacances ! Cette année avec le beau temps, je suis sûre que la plupart des festivaliers présents au camping on pu bien profiter du soleil (on a vu pas mal de coups de soleil d'ailleurs) et de la mer. 

La programmation 2019 : 

Jeudi 30 mai : HF Thiéfaine, Trois cafés gourmands, Merzhin, Zenzile, Lesneu
Vendredi 31 mai : Jérémy Frerot, Tiken Jah Fakoly, Ko ko mo, Saro, DJ Prosper, Bard box
Samedi 1er juin : Therapie taxi, Soldat Louis, Thylacine, Popof, Cadillac, Suzane, Fleuves

{Festival} Les petites folies 2019

Les concerts auxquels nous avons assistés :

Nous sommes venus pour 3 concerts du samedi soir. Tout d'abord, Soldat Louis. Les mythiques ! Je vous en parlais dans mon article de 2017, sur mes 10 meilleurs concerts. Ils étaient en place 10, avec un concert de très loin depuis le toit de notre camping-car. Et bien devant la scène c'est pas mal aussi haha ! Ensuite, j'ai pu revoir Therapie Taxi (déjà vu il y a un an à Art Rock), que je kiffe toujours autant. J'étais assez contente de voir un public plus varié que la première fois. Donc non, je ne suis pas trop vieille pour les aimer (dit quelques mois plus tôt par Monsieur qui en fait, connaissait plutôt bien les paroles). Enfin, on a mis le cap sur Cadillac, du Stupeflip crou. On avait eu la chance de voir Stupeflip il y a quelques années à Aucard de Tours et Cadillac y sera d'ailleurs cette année. Pour faire court, j'ai adoré les trois concerts auxquels j'ai assisté ! Tous différents, mais tous plein de pep's.

Les points négatifs :

  • Ce n'est pas un point négatif mais plus un regret. Le site bénéficie d'un emplacement génial en bord de mer mais la beauté du lieu n'est pas exploitée à 100%. Après, je ne sais pas du tout s'il est possible de faire mieux ou non... Le terrain est également très irrégulier, il faut ruser pour se placer devant une scène pour éviter d'être dans un trou, en particulier si des grands se placent sur la bosse juste devant... Mais ça pourrait basculer en point positif car cela permet aussi de se placer en hauteur et de mieux voir !
  • Je n'étais pas concernée mais je partage ce point soulevé par de nombreuses familles le premier soir : une attente énorme à l'entrée à cause d'une file mal organisée. Mais les familles ont été entendues car apparemment, le soucis a été réglé dès le second soir : belle réactivité !
  • J'ai quand même trouvé l'attente aux entrées un peu longues, en particulier à cause de la pose d'un bracelet pour les pass 1 soir. Là, je vous avoue que je n'ai pas compris l'intérêt de ce bracelet, puisque toute sortie était définitive. En général, dans ces conditions, les festivals ne s'encombrent pas d'un bracelet pour les pass 1 soir. Notre file était embouteillée par la pose des bracelets car la bénévole était seule et plutôt embêtée par son sac et ses bracelets tout au fond...
  • Les tarifs étaient dans une fourchette assez haute, tu prends 2 coca et tu en as déjà pour 5€... Et les quantités étaient vues à la baisse : pour un demi de bière, mon mari n'a eu que 20cl...
  • J'ai trouvé que le lieu du festival n'était pas assez bien indiqué sur le chemin. Je pense que puisqu'il s'agit d'un petit festival, il s'adresse plus particulièrement à ceux qui ne viennent pas de super loin, mais clairement, proposer des panneaux plus visibles serait un plus car pour certains, on n'arrivait à les déchiffrer qu'au dernier moment (et pourtant je portais bien mes lentilles haha !).
  • Pour la quantité de personnes présentes, il n'y avait pas assez de toilettes.
  • Je déplore aussi l'absence d'application qui est toujours bien pratique en festival, pour se rappeler les horaires des concerts, consulter son solde de cashless... Mais je sais aussi que créer une application demande du temps, de l'argent... Donc je comprends tout à fait que pour une 9ème édition, ce ne soit pas encore mis en place ! Peut-être dans quelques années ? 
{Festival} Les petites folies 2019

Les points positifs :

  • Nous n'en avions pas besoin, mais le camping était gratuit. Proposer ce type de service pour un festival est clairement un indispensable.
  • Le parking était suffisamment grand pour accueillir un maximum de personnes, nous n'avons eu aucun soucis pour nous garer puis retrouver notre voiture en pleine nuit !
  • Un bar à eau était proposé, je ne peux qu'approuver ce dispositif dès que je le croise ! Les prix pour les softs étant un peu haut, j'étais bien contente de pouvoir boire quand même.
  • L'offre au niveau de la nourriture était assez variée et pouvait plaire à tous les régimes alimentaires et toutes les bourses. Mon mari ayant été traumatisé par l'attente à Art Rock (oui carrément, parce qu'il m'en parle à chaque festival maintenant), nous sommes allés manger assez tôt (vers 20h) et on a dû attendre qu'une quinzaine de minutes.
  • Le système de cashless me plait toujours autant : on peut précharger notre carte en amont du festival ou directement sur place, la recharger si besoin sur place, tout payer sans avoir peur de perdre sa carte bancaire ou ses pièces... Bref, je valide !
  • La programmation proposée était variée et vraiment pas mal pour un "petit" festival !

En bref, si la programmation de l'année prochaine nous plait, il y a de fortes chances pour qu'on revienne une nouvelle fois ! Pour voir des vidéos du festival, ce sera ce soir sur mon Instagram !

Connaissiez-vous ce festival ?
Quels festivals avez-vous prévu de faire cette année ?

mercredi 1 mai 2019

Les villages vacances ? Pas pour moi...

1.5.19 0 Comments
Pour la première partie de notre voyage de noces (on a partagé notre budget en deux pour pouvoir concilier nos envies, mais ça j'en reparlerai dans un prochain article), nous avons opté pour des vacances tout compris dans un club vacances. Au bout de deux jours, j'avais déjà mon avis sur ces fameux clubs et ma conclusion est tombée : pas pour moi !

Les villages vacances ? Pas pour moi...

Certes, il y a de nombreux avantages aux séjours tout compris. On n'a quasiment rien à gérer, une fois l'enregistrement fait à l'aéroport, on a juste eu à se laisser porter jusqu'à notre retour. Pas besoin de se demander comment aller de l'aéroport jusqu'à notre hôtel, pas besoin de chercher où manger, pas besoin de comparer les prix... Bref, pas vraiment besoin de penser au final.

Par contre, je n'ai clairement pas aimé être presque tout le temps collée à d'autres gens : la journée, pendant les repas, à la piscine... Notre chambre était en plus à quelques pas de la "place centrale", où se déroulait l'essentiel des animations et le bar principal. Là où tout le monde passait ses soirées, là où tout le monde passait pour aller au restaurant et au final, là où il y avait tout le temps du monde. Et du bruit. Trop de bruit. 

Bien sûr, j'ai aimé pouvoir boire des piña colada tous les jours sans devoir me demander combien de billets allaient s'envoler de mon portefeuille et manger tout plein de choses sans cuisiner, mais j'ai moins aimé les 3kg qui sont venus avec hahaha. Bon, j'avoue, sur ce point, je ne peux m'en prendre qu'à moi même et je m'y attendais. Mais toujours est-il que lorsque je voyage en me débrouillant, je suis beaucoup plus raisonnable et mange normalement.

Les villages vacances ? Pas pour moi...

Pour continuer dans notre lancée du tout compris, nous avons aussi opté pour faire deux excursions, afin de découvrir les environs sans stress. L'avantage, c'est clairement de ne pas avoir besoin de réfléchir à la route, aux embouteillages, aux parkings... Mais passer la journée avec tout un groupe (et découvrir très vite qui sont les relous), ne pas pouvoir choisir ce que tu veux voir, être limitée par un planning... Ça, je n'ai pas aimé.
Nous avons fait deux excursions et si la 2ème était appréciable car nous avions juste le trajet et une dégustation en groupe, tout le reste du temps était libre, la 1ère était totalement sous le contrôle des guides. Obligation d'avoir des écouteurs dans les oreilles pour entendre les soupirs de la guide pas motivée ce jour-là, de se dépêcher de prendre une photo avant de devoir suivre le groupe parce que "vite vite vite on doit continuer la visite"... Pas génial. 
J'aime flâner le nez en l'air, marcher un peu au hasard des rues et parfois me perdre. Choisir les endroits à visiter et prendre le temps de faire une photo sous 30 angles différents pour trouver le bon. Là, c'était tout simplement impossible.

Même si cet article pourrait laisser croire que je n'ai pas aimé mes vacances, je vous rassure, ce n'est pas le cas ! Je voulais juste souligner les points que j'ai trouvé négatifs, en particulier le côté club vacances qui va avec la foule. Dans un prochain article je vous montrerai plutôt les jolis paysages découverts lors de ce voyage !

dimanche 24 février 2019

Exposition Robert Doisneau - L oeil malicieux

24.2.19 0 Comments
Avec plusieurs instagrameurs, j'ai été invitée pour une visite insolite de l'exposition Robert Doisneau L'oeil malicieux au musée des beaux arts de Quimper. Celle-ci s'est déroulée à la lampe torche. Oui, j'avais dit insolite !

Exposition Robert Doisneau - L'oeil malicieux

Personnellement, je suis pas super fan des musées. Si j'aime les créations en 3D, en particulier celles qu'on peut manipuler, les expositions de tableaux, de photographies... ça ne m'emballe pas des masses. Et j'ai donc énormément de mal à suivre des guides et à les écouter, même s'ils sont très intéressants. C'est seulement pas ma tasse de thé.

Mais curieuse, j'ai quand même répondu à l'invitation. J'ai trouvé l'expérience amusante et intéressante, même si j'ai plusieurs fois décroché lors de la visite... Je n'avais jamais exploré de musée de nuit et j'ai aimé le fait qu'il n'y ait pas la foule habituelle, surtout pour le calme. 

Exposition Robert Doisneau - L'oeil malicieux

Exposition Robert Doisneau - L'oeil malicieux

Bref, nous avons appris pas mal de chose sur Robert Doisneau, en particulier sur les dessous de quelques unes de ses photographies. Quand les a-t-il prises, pour qui, pourquoi ? Ce que j'ai préféré, c'est la maquette de son appartement, pleine de détails (oui, je vous parlais du 3D et le côté "maison de poupée", j'adore). 
Dans les deux salles consacrées à l'exposition, vous pourrez découvrir 130 photographies en passant par le quotidien de Paris, le luxe de Palmspring mais aussi la Bretagne.

Exposition Robert Doisneau - L'oeil malicieux

Exposition Robert Doisneau - L'oeil malicieux

Exposition Robert Doisneau - L'oeil malicieux

Exposition Robert Doisneau - L'oeil malicieux

Jusqu'au 22 avril, vous pouvez venir profiter de cette exposition seul ou en famille, en visite guidée ou non. Des ateliers sont également organisés pour les enfants, un livret jeux est également proposé gratuitement à l'accueil.

Retrouvez toutes les informations sur cette exposition sur le site du Musée des beaux arts de Quimper.

Exposition Robert Doisneau - L'oeil malicieux

dimanche 10 février 2019

{Lecture} Une sirène à Paris - Mathias Malzieu

10.2.19 0 Comments
Je me rends compte que ça fait super longtemps que je ne vous ai pas parlé d'un roman par ici. Pourtant juré, j'ai lu en 2018. Mais il faut croire que je n'ai pas eu envie d'en parler sur le blog, ou pas le temps. Bref, je reviens donc avec mon avis sur le tout dernier roman de Mathias Malzieu, Une sirène à Paris, sorti le 6 février dernier.

{Lecture} Une sirène à Paris - Mathias Malzieu

J'étais ultra ravie lorsque j'ai su qu'un nouveau roman, un film et un album éponymes étaient en préparation. Si le roman est paru, pour l'album il faudra attendre un peu, mais nous avons eu un joli cadeau : la chanson éponyme est disponible à l'écoute sur toutes les plateformes. J'ai reçu le roman Une sirène à Paris le samedi en fin de matinée et en début d'après-midi, je l'avais terminé. Du coup, je remercie le calendrier d'être en vacances, sinon j'aurai sûrement dû fractionner ma lecture pour travailler un peu et ne pas culpabiliser.

En 2016, la Seine est en crue et plusieurs disparitions sont signalées. Un soir, Gaspard Snow découvre le corps d'une sirène blessée, qu'il ramène chez lui pour la soigner. Sera-t-il possible pour Gaspard de résister à sa voix mortelle ? Pourra-t-elle regagner l'océan avant qu'il ne soit trop tard ?

Je dois vous avouer que j'ai un peu moins aimé ce roman de Mathias Malzieu que ces précédents. J'ai totalement retrouvé l'esprit habituel, sa poésie, sa plume... Sa façon de nous transporter dans son univers si magique... Mais je suis restée sur ma faim, à la fin. Il me faut une suite. Certes, je pourrais imaginer ma propre suite, mais là j'ai besoin de la vraie suite en fait. C'est, pour moi, le seul petit bémol de ce roman.

On y découvre une merveilleuse histoire d'amour et beaucoup de magie. J'ai aimé me laisser distraire par d'autres histoires, comme la crue de la Seine qui m'a fait penser à la chanson Ne pleure plus de Thomas Fersen. La légende de la ville d'Ys, lorsque Mathias imagine un Paris submergé, parce que (et j'y crois dur comme fer) lorsque Paris sera submergée, la ville d'Ys resurgira. Et puis les chansons. Pas seulement Une sirène à Paris, mais aussi et surtout La Sirène et le Pygmalion de l'album Bird'N'Roll sorti en 2012.

Je crois que c'est ce que je préfère avec Mathias Malzieu, pouvoir relier ses chansons à ses livres et à ses films et inversement. Toujours m'y retrouver.

En bref, je vous conseille de vous précipiter pour acheter et lire ce roman, soit pour vous régaler d'un nouveau morceau de l'univers de Mathias Malzieu, soit pour le découvrir si jamais ce n'est pas encore fait.

Par contre, j'ai une question existentielle qui subsiste... Comment se reproduisent les sirènes au juste ? (Si jamais vous avez des pistes de réponse, je prends !)

Avez-vous lu ce roman ? Qu'en avez-vous pensé ?

 

dimanche 3 février 2019

Tout sur mon extracteur de jus

3.2.19 0 Comments
A Noël, le chéri m'a offert le graal, ou presque : un extracteur de jus. Comme à chaque fois que j'en ai parlé sur Instagram depuis, il intéressait pas mal de monde, je me suis dit que je pouvais rédiger un article pour en parler et répondre à plusieurs questions.
Est-ce que ça vaut le coup et le coût ? Quels sont les points positifs, négatifs ? Est-ce que je m'en sers souvent ? Comment je conserve mes jus ? Quels jus je fais ? Qu'est-ce que je fais des déchets ? 
Je vais donc essayer de répondre à tout ça au mieux. Si vous avez d'autres questions, des témoignages, n'hésitez pas à laisser des commentaires qui pourront alors enrichir cet article !

Tout sur mon extracteur de jus

Mon extracteur de jus

Premièrement, je vais faire un point sur mon extracteur de jus. Il s'agit d'un extracteur de la marque Brandt. Pour le choisir, le chéri en a comparé plusieurs, s'est basé sur les avis... Et il a opté pour celui qui lui semblait le mieux. 
Il est super simple au niveau du montage et de l'utilisation. En gros il y a 4 boutons : stop, juice, mix et reverse. Juice pour faire le jus, mix pour faire des jus de plusieurs fruits/légumes, stop pour arrêter et reverse si la machine se bloque (bourrage). 
Il est vendu avec deux filtres, pour gérer la quantité de pulpe. Personnellement je n'utilise que le plus fin pour le moment. On a aussi deux bacs : un pour le jus, un pour les déchets. Il y a deux cheminées pour mettre les aliments dans l'extracteur et un poussoir. Et pour nettoyer le tout, on a une petite brosse bien pratique.

Tout sur mon extracteur de jus

Est-ce que je m'en sers souvent ?

Pour le moment, je suis entre 2 et 3 utilisations par semaine. Donc pas tous les jours, mais toutes les semaines.

Quels jus je fais ?

  • pomme
  • orange
  • orange fraise
  • ananas mangue pomme
  • framboise
  • fraise
  • tomate carotte
  • tomate carotte jaune
J'ai utilisé des fruits frais mais aussi des fruits surgelés que j'ai décongelé avant bien sûr. J'épluche les fruits dont la peau ne se mange pas (orange par exemple) mais je laisse celle des autres et même les pépins car au final, ils se retrouvent dans les déchets. J'ai noté que les fruits filandreux comme la mangue provoquent plus de bourrage que les autres (en fait, je n'ai eu qu'un seul bourrage, avec la mangue).
Pour le moment je n'ai testé que ces jus là, vous noterez que je suis plus fruits que légumes ! Je suis moins tentée par ces derniers, mais je suis loin d'avoir terminé les expérimentations.
L'avantage c'est que le chéri peut me ramener les fruits et légumes en "fin de vie" de son travail, qu'ils retirent de la vente quand ils sont abîmés.

Comment je conserve mes jus ?

A la base, un jus de fruit frais est fait pour être consommé dans la journée. Mais je ne suis pas du matin et en semaine, je ne me vois absolument pas me lever plus tôt juste pour me faire un verre de jus de fruit. Alors j'ai cherché comment conserver mes jus plus longtemps, pour pouvoir en faire les jours où je ne travaille pas, pour toute la semaine.
Je suis donc tombée sur des bouteilles avec vide d'air. J'ai choisi de tester plusieurs modèles.
Un kit en plastique composé de deux bouteilles/gourdes avec une pompe pour faire le vide d'aire.
Une bouteille en verre où la pompe vide d'air est directement inclue dans le bouchon.

Le premier est le moins cher : le kit pour moins de 10€, trouvé chez Pearl.fr et le second est actuellement soldé à 23.9 au lieu de 39.9 (jusqu'au 28/02) chez Vivre-mieux.com. Je ne saurai vraiment vous conseiller l'un ou l'autre, c'est à voir selon vos préférences. Je pense que conserver dans du verre est mieux, mais d'un autre côté les gourdes sont pratiques car légères. Côté conservation, les deux se valent : je peux conserver 5 jours mon jus sans que le goût ne soit altéré.
A chaque fois que j'ouvre la bouteille, je refais le vide d'air lorsque je la referme et hop, au frigo. Je trouve le bouchon avec pompe intégrée moins pratique car je dois le nettoyer quand je veux refermer la bouteille, parce que je secoue mon jus avant de le boire. Les gourdes quant à elles ont trois ouvertures : une pour verser le mélange, une pour boire et la troisième pour pomper.

Je suis attirée par un autre kit composé d'une carafe, d'un bouchon qui s'adapterait à différentes bouteilles et d'une pompe, mais pour le moment, j'ai suffisamment de bouteilles avec ce que j'ai et je ne vais pas non plus les collectionner...

Tout sur mon extracteur de jus

Tout sur mon extracteur de jus

Qu'est-ce que je fais des déchets ?

Je n'ai pas encore de compost, mais c'est sûrement quelque chose que nous allons mettre en place chez nous. Pour le moment, c'est directement les déchets ménagers.

Quels sont les points positifs ?

  • Je n'achète plus de jus de fruits industriels (je ne prenais que des 100% pur jus). Du coup, ça me fait des bouteilles ou des briques en moins dans les déchets.
  • Je peux faire tous les jus que je veux.
  • Ça aide le chéri à consommer des fruits. 
  • L'utilisation est super simple.

Quels sont les points négatifs ?

  • Le temps de nettoyage peut être un peu long et surtout il est obligatoire. C'est pour ça que je ne peux pas en faire tous les jours, en particulier tôt le matin.
  • C'est un poil bruyant.
  • La question de la conservation se pose rapidement si on ne veut/peut faire un jus quotidien.

Est-ce que ça vaut le coup et le coût ?

Si vous aimez les jus de fruits et de légumes, je dirais clairement oui. Je suis ultra fan de ce cadeau et si je ne l'avais pas eu, je l'aurai acheté moi-même. J'aime préparer mes jus, j'aime réfléchir aux prochaines combinaisons que je pourrais tester... J'ai même super hâte que la saison des fraises soit là pour acheter des gros cageots et faire du jus frais !

Et vous, quelles sont vos expériences avec vos extracteurs de jus si vous en avez un ?
Pour ceux qui n'en ont pas, envisagez-vous d'en faire l'acquisition ? 

Tout sur mon extracteur de jus