Suivez-moi sur Instagram @carodels

jeudi 22 février 2018

Instagram : le jour où je suis passée de 1000 abonnés à 600

22.2.18 16 Comments
Je pense que le titre de mon article résume bien la situation : alors que j'avais enfin dépassé les 1000 abonnés sur Instagram, je suis repassée à 600 et quelques. Que s'est-il passé ? Non, je n'ai pas été victime d'un bug, d'un hack ou d'une punition... J'ai tout simplement pris une décision : supprimer les abonnés fantômes. Donc cette action vient de moi et je vais vous expliquer le pourquoi et le comment.

Instagram les abonnés fantômes

Un abonné fantôme, qu'est-ce que c'est ?
Il s'agit de quelqu'un (ou même parfois un robot) qui est abonné à votre compte Instagram mais qui n'effectue aucune action : pas de commentaire, pas de like. Il est là, mais sans l'être. Il y a plusieurs sortes d'abonnés fantômes :
  • ceux qui ont un compte mais ne s'en servent finalement pas
  • ceux qui s'abonnent pour qu'on s'abonne ensuite
  • les robots
  • ceux qui n'utilisent plus leur compte (lassitude, passage sur un autre...)
  • certaines marques ou boutiques
Voilà en tout cas quelques profils que j'ai pu voir sur mon compte. J'en oublie sûrement, n'hésitez pas à les mentionner en commentaires !

Comment j'ai déniché les abonnés fantômes de mon compte ?
Il y a quelques années, on pouvait les trouver facilement sur un site internet, mais celui-ci n'est plus valide. Du coup, il faut passer par une application qui va "scruter" votre compte. J'utilise Followers insight, qui me dit qui s'abonne à mon compte, qui me bloque et qui se désabonne. A la base, je l'avais téléchargée pour le compte Instagram de mon chien et du coup, j'ai aussi inscrit mon compte perso. Bref, en plus de ces quelques informations de base, on a aussi d'autres options, qui permettent de connaitre les "top supporters" "top likers", les admirateurs secrets, les likers muets... et les fameux abonnés fantômes. Malheureusement, il faut soit payer, soit visionner des pubs pour débloquer ces options. J'ai dû regarder 10 pubs pour accéder aux pseudos des abonnés fantômes.

Instagram abonnés fantômes

Sur mes 1005 abonnés, j'ai donc découvert que l'application considérait que j'avais 467 abonnés fantômes. A partir de ce constat, j'ai réfléchi au fait de les supprimer ou de les garder. Préférer avoir une vraie communauté qui me suit vraiment ou préférer un plus gros nombre d'abonnés qui pourra donner envie aux gens de faire des partenariats avec moi ?

C'est donc sur Instagram que j'ai posé la question, en story, pour avoir des avis d'autres utilisateurs, qu'ils soient blogueurs ou non. J'ai trouvé ces échanges très intéressants, parce qu'il y avait un peu tous les avis et pas mal d'arguments ! Je vous avoue que j'avais pris ma décision avant de poser la question mais j'avais aussi besoin de connaitre les avis des autres.

Comment j'ai supprimé les abonnés fantômes ?
Il faut tout simplement les bloquer. Parmi les 467, je n'ai pas supprimé tout le monde, selon l'appli utilisée, il m'en reste encore 87. Mais j'ai quand même "viré" un grand nombre de mes abonnés. 

Qui est-ce que j'ai supprimé ?
  • Les comptes inactifs depuis 2014, 2015 ou même 2016.
  • Les mecs qui cherchent "l'amour" (ou je ne sais quoi !) que je croyais ne pas avoir mais en fait si ! Une petite dizaine au final.
  • Les comptes clairement inactifs : nom changé en "anciencompte", mention dans la description, 0 photos pour 400 abonnés...
  • Les comptes de "follow for follow", aucun doute quand c'est écrit f4f dans la description.
  • Beaucoup de boutiques, de restaurants...
  • Les comptes avec des chiffres genre 500 abonnés et entre 6000 et 7500 abonnés. Il faut savoir que la limite d'abonnements sur Insta est de 7500. Je ne comprends pas comment on peut être abonnés à autant de comptes, perso j'en ai 284 et je trouve déjà ça énorme de suivre tous ces gens ! Alors 7500, c'est vraiment beaucoup (trop).
Qui est-ce que j'ai gardé ?
  • Les gens que je connais dans la vraie genre des membres de ma famille ou des amis, qui ont un compte Instagram mais ne s'en servent pas vraiment.
  • Les abonnés récents, parce que je ne peux pas savoir au bout de deux jours si ce sont des fantômes ou non, surtout si j'ai moins posté comme ces derniers jours. 
Instagram : le jour où je suis passée de 1000 abonnés à 600

Et vos avis dans tout ça ?
Une petite minorité me conseillait de garder mes abonnés comme ça, parce qu'il est vrai que ce n'est pas gênant au final et pour certains c'était pour garder mon chiffre, parce que 1000 ça fait mieux que 600. Certains m'ont aussi demandé des explications, sur les abonnés fantômes, comment on savait si on en avait, comment les supprimer... Et la majorité était clairement pour la suppression des abonnés fantômes, parce qu'ils ne reflètent pas la vraie communauté qui me suit.

EDIT : des mises à jour d'Instagram ne permettent plus aux applications tierces de pouvoir voir les abonnés fantômes. A ce jour, je n'ai pas trouvé d'application permettant d'accéder aux mêmes informations que celles auxquelles j'avais accès auparavant.

Et vous, de votre côté, que pensez-vous de tout ça ?
Opteriez-vous pour garder ou supprimer les abonnés fantômes ?

jeudi 15 février 2018

Sweet wedding box : Place me

15.2.18 0 Comments
En janvier, j'ai reçu ma seconde Sweet wedding box, box sur le thème du mariage. Je suis d'ailleurs un peu en retard pour vous en parler car j'ai déjà reçu celle de février ! En janvier, j'ai donc reçu la box Place me, avec tout plein d'idées pour la table du mariage : idées pour les menus, pour les marques places, pour la décoration... Et je dois dire que ça tombait plutôt bien car je n'avais pas trop commencé à réfléchir à tout ça.
Pour retrouver toutes les informations sur la Sweet wedding box, le concept et tout, je vous conseille d'aller voir mon premier article avec ma revue de la box Imagine me

Sweet wedding box : Place me

Le contenu de ma Sweet wedding box "Place me" :
  • 5 présentations différentes de menus
  • 2 idées de numéros de table
  • 2 marques places le marié et la mariée à nos noms
  • 3 mini-leds
  • un sachet de petits "diamants"
  • des petits cœurs en bois
  • des strass autocollants
  • des pétales en tissu blanc
  • un morceau de bois marque place
  • de la dentelle
  • une bougie
  • des cœurs en papier sur des piques en bois
  • un kit DIY pour faire des bougies
Sweet wedding box : Place me

Sweet wedding box : Place me

Sweet wedding box : Place me

Mon avis sur ma Sweet Wedding box "Place me" :
Dans l'ensemble, je suis assez contente de cette nouvelle box. Je ne me servirai pas de tout, car par exemple, je trouve la bougie plutôt inutile. Une nouvelle fois, j'aime bien l'ensemble des échantillons, en particulier la dentelle, les petits cœurs... parce que même si ce n'est pas pour le mariage, je suis sûre que je pourrais les utiliser ! Les différentes formes de menus m'ont beaucoup inspirée aussi ! Ca m'a vraiment servi à savoir ce que je ne voulais vraiment pas : le menu plié façon cocotte d'école primaire et ce que je préfère : les menus sobres avec une petite décoration mignonne. Pour le DIY, il s'agit de faire une bougie dans une tasse. J'avais déjà réalisé ce genre de DIY que j'aime beaucoup et peut-être que j'en ferai à nouveau, peut-être pour le mariage, ou peut-être pas, ce n'est pas encore décidé de notre côté ! On a pu avancer un peu sur nos envies de décoration de table et faire quelques choix (et achats hahaha). 

Sweet wedding box : Place me

Sweet wedding box : Place me

Sweet wedding box : Place me

La prochaine box que je vous présenterai est la "Crazy me" consacrée à l'EVJF !

jeudi 8 février 2018

Pourquoi je n aime pas vivre en appartement

8.2.18 4 Comments
J'ai grandi dans une maison, puis naturellement, pour mes études puis ma vie d'adulte, je me suis dirigée vers la vie en appartement, d'abord en chambre universitaire avec un 9m2. Puis j'ai augmenté les mètres carrés au fur et à mesure, 15, 39,... jusqu'au 62 d'aujourd'hui. J'adore mon appartement actuel, je crois même avoir aimé au moins un petit peu tous mes logements. Mais la vie en appartement, je n'aime vraiment pas ça et je voulais partager avec vous quelques unes des raisons !

Pourquoi je n'aime pas vivre en appartement

Le manque d'intimité
Je pense que cela dépend des appartements, mais personnellement, je ne suis tombée que sur des appartements mal isolés. J'ai vraiment du mal avec le fait d'entendre mes voisins faire l'amour, rigoler, se disputer, éternuer, tousser, aller aux toilettes et savoir ce qu'ils y font... Surtout parce que je sais que si moi j'entends tout ça, eux aussi ils entendent ce que je fais ! 

Les voisins chiants
J'ai connu le guitariste, le fan de Louise Attaque ET de la messe, la (mauvaise) chanteuse, le voisin relou qui ne supporte aucun bruit et laisse des mots dans l'entrée parce que quelqu'un a osé faire une journée de travaux pendant les vacances scolaires (même pas en dehors des heures autorisées en plus), celui qui fume dans le hall et dans l'ascenseur... En ce moment, je ne supporte plus la voisine qui appelle son chat à n'importe quelle heure du jour et de la nuit, puis qui tape sur le rebord de sa fenêtre avec une boite s'il ne vient pas.

Être obligée d'être habillée pour sortir le chien ou aller chercher le courrier
Certes, j'ai une voisine qui descend chercher son courrier en pantoufles et robe de chambre (parfois même avec les bigoudis), mais perso, je me sens obligée d'être un minimum habillée, coiffée et débarbouillée pour sortir le chien et aller chercher mon courrier. J'avoue que je sors quand même en pyjama, mais j'en ai acheté des qui font plus vêtements de sport que gros dodo. 

La peur de déranger
En maison, j'ai rarement eu le sentiment de déranger mes voisins, parce que je pouvais danser sans me soucier du bruit de mes pas (pas de voisin en dessous !), je pouvais monter un peu le son de la musique sans me dire que j'allais forcer mon voisin a monter le son de sa télé... Aucun soucis pour accueillir 10 personnes à la maison, parce que les voisins n'entendront pas... En appartement, j'ose à peine recevoir du monde, parce que ça fait du bruit (j'entends bien le bruit que ça fait quand les voisins reçoivent), alors que j'aimerais beaucoup recevoir mes amis plus souvent !

L'absence de jardin
Je pense qu'il s'agit du point qui me manque le plus : ne pas avoir de jardin. En plus, j'ai un chien, alors que bon, c'est vraiment mieux d'avoir un jardin et une maison quand on a un chien... Si on a pris Iroise, c'est d'ailleurs parce qu'à l'époque on était locataire d'une maison, mais les propriétaires sont revenus y vivre et comme à cette époque là il n'y avait qu'un salaire pour deux, nous avons dû faire une croix sur la maison pour prendre un appartement.

Pour toutes ces raisons, je rêve du moment où je vivrai à nouveau dans une maison, avec un joli jardin pour y rester des heures avec le chien, en pyjama et pas coiffée... 

Et vous, vous êtes plutôt maison ou appartement ?
Dans lequel préférez-vous vivre ?

jeudi 1 février 2018

{Urbex} MAC

1.2.18 0 Comments
Ce spot aura été le plus facile à trouver lors de mes recherches, puisqu'une personne indique clairement la ville dans sa description et va même jusqu'à la redonner en commentaires ! La ville étant petite, par la suite, ce fut un jeu d'enfant de localiser précisément cette usine abandonnée. Une fois sur place, rentrer ne présentait aucune difficulté puisque tout était ouvert et qu'il y avait relativement peu de passage, malgré un chemin de randonné juste à côté (qu'on a d'ailleurs suivi quelques mètres à cause d'un point remarquable cité sur un panneau).

{Urbex} MAC

Nous ne nous attendions clairement pas à un endroit si grand dans une si petite ville. Vraiment, nous avons été bluffé par la taille du bâtiment intérieur, qui présentait de nombreuses salles, des étages et même un tunnel. Il y avait donc de quoi faire côté exploration !

L'endroit ne semble pas visité régulièrement, certes son état n'est pas terrible : vitres brisées, matériel restant saccagé, tags... mais on a vu largement pire lors de certaines visites, donc on relativise quand à l'état de celui-ci. Par contre, certaines parties restent dangereuses avec écroulement du toit et compagnie, il faut donc éviter ces zones !

Comme d'habitude, je me suis passionnée pour la végétation qui entre à l'intérieur et les petites traces du passé qui sont toujours présentes. 

{Urbex} MAC

{Urbex} MAC

{Urbex} MAC

{Urbex} MAC

{Urbex} MAC

{Urbex} MAC

{Urbex} MAC

{Urbex} MAC