{Festival} Vieilles Charrues 2014

par - 5.6.15

En tant que bretonne, c'était un peu étonnant que je ne sois encore jamais allée aux Vieilles Charrues, pourtant à 45min de chez moi. Mais j'ai une bonne excuse ! Depuis mes 17 ans, j'étais en effet saisonnière en Aquitaine. Du coup, ce n'est que l'été dernier que j'ai pu enfin y aller. Pour un seul soir. Mais quel soir !


Comme pour chaque festivals, je dirais que les gens sont heureux. Souriants, sympas, ils te parlent vite et pour tout et n'importe quoi. Les interactions sont multipliées par 10 par rapport aux autres lieux... Dans une boutique, on te parle rarement pour savoir d'où tu viens par exemple. Mais on ne fait pas que parler, on te prend en photo, on pose avec toi sur une autre, on te tape une bise au passage... Genre pays des bisounours. Bon y a pas que ça, y a aussi les bourrés, les relous, les sous substances non identifiées... Certains dorment dans un coin (ou au milieu) d'autres te poussent (ou te marchent dessus) sans faire attention. Mais en gros, ce n'est pas ce qu'on retient quand on sort du festival. On garde en tête le meilleur et c'est souvent ce qu'on croise en majorité !


Les Vieilles Charrues en elles-mêmes, c'est plutôt impressionnant quand on est habitué aux petits festivals. Là c'est les choses en grand. La ville de Carhaix est zone impraticable pendant le festival. Nan vraiment, les rues sont barrées en masse, à tel point que même les magasins sont fermés car inaccessibles. Y a une tonne de parkings avec une tonne de voitures. Par contre là c'est plutôt bien fait, tout est bien fléché, on est bien guidés pour se garer, c'est éclairé... Il y a même des WC (en tout cas sur le parking C), de chantier à l'odeur horrible, mais quand tu as fait de la route, tu es bien content de ne pas devoir attendre encore...

Niveau entrée, c'est aussi bien organisé, il y a un village avec pas mal de stands où nous ne nous sommes pas arrêtés, trop pressés de rentrer. Si on doit se faire poser un bracelet, on va au stand bracelets, pour les billets un jour, on rentre directement, par les files définies. Bon point : une file enfants et même une file femmes ! On présente son billet, on passe la fouille et voilà, on y est.




Sur le site, on découvre pas mal de stands, bars, "resto", qui sont tous numérotés, ce qui est bien pratique pour se donner rendez-vous quand on se sépare ! 3 grandes scènes, un chapiteau (fermé le jeudi soir), une grande roue, des décos dans les arbres... Ouai, aux Vieilles Charrues, on ne fait pas les choses à moitié. Des écrans géants permettent de voir les concerts, même si on est à dix milles kilomètres de la scène et qu'on a l'impression qu'Indochine, ce sont des fourmis sur scène en fait. Il y a aussi énormément de toilettes (ce qui est un très bon point, on n'a pas besoin d'attendre 15min pour 38 secondes de pipi !) et cerise sur le gâteau, des bars à eau gratuite. Pas 2€ la bouteille de 50cl quoi. En plus on paye même pas le gobelet, on a un bon pour à l'entrée.


J'aurai bien fait les 4 jours car il y avait pas mal de groupes que j'aurai voulu voir, mais j'ai quand même vu du beau monde ce soir là comme Hollysiz, Fauve, Indochine, Vanessa Paradis, Skip the use et the Black Keys. Et puis même, les Vieilles Charrues en entier, ça doit être quelque chose à vivre.

Vous aimerez aussi

4 commentaires

  1. j'aurai trop aimé y être mais beaucoup trop loin de chez moi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non les festochs c'est jamais trop loin ! En plus avec les campings y a tout pour venir :)
      Regarde, je vais bien au Sziget à Budapest ;)

      Supprimer
  2. Trop hâte! j'y vais pour la première fois cette année pour Muse!! merci pour cet article!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas encore si j'y vais cette année, on verra si je gagne des places !

      Supprimer

Les commentaires sont modérés pour que vous n'ayez plus de code Captcha a entrer. Ils sont validés le plus rapidement possible.