Suivez-moi sur Instagram @carodels

jeudi 26 avril 2018

Test : le Dodow, petit galet pour s endormir plus vite

26.4.18 2 Comments
L'année dernière, j'ai vu apparaitre un drôle de petit objet sur les blogs et réseaux sociaux : le Dodow. Son but ? Nous aider à nous endormir plus rapidement. Comme je suis une mauvaise dormeuse (je mets du temps à m'endormir, je me réveille souvent, mon sommeil est léger... et parfois, quelques insomnies s'invitent au tableau) j'avais très envie d'acquérir cette petite bête. J'ai lu pas mal d'avis avant de l'acheter et surtout, j'ai attendu de le trouver en promotion.

Test : le Dodow, petit galet pour s'endormir plus vite

C'est donc en janvier que j'ai reçu mon Dodow, trouvé en soldes à 32€ sur un site de fournitures pour séniors grâce à une veille efficace (par contre, j'ai vérifié, à cette date ils ne le vendent plus). Parce qu'il faut savoir que le Dodow coûte en général dans les 49€, c'est pour ça que j'avais moyen envie de tenter l'aventure. Sur le site officiel, on vous laisse 20 jours pour le tester et dans le cas où ça ne marcherait pas, on peut le renvoyer et être remboursé. Je n'ai pas opté pour cette option, parce que je sais que 20 jours ce n'est pas suffisant pour moi et surtout que je n'aurai pas pris le temps de bien respecter les consignes (je suis du genre à me rendre compte de la date butoir un jour trop tard...).

Cela fait donc environ 3 mois que je teste le Dodow et je rédige enfin mon avis. En 3 mois, j'ai eu le temps de le tester dans tout plein de conditions, donc, je l'espère, mon article n'en sera que plus complet ! Mais avant de tout vous dire, je vous donne quelques infos sur le Dodow.

Livré dans une petite boite, il s'agit d'un petit objet rond et plat, qui ne prend pas beaucoup de place et qui marche avec 3 piles AAA fournies. Le concept est simple, une lumière bleue est projetée au plafond, la tâche ainsi créée va s'élargir et rétrécir et il faut calquer notre respiration là dessus. Grâce à ça, on devrait pouvoir s'endormir 2.5 fois plus vite que d'habitude. On a aussi un petit guide qui nous explique comment nous servir du Dodow, comment l'activer, comment l'éteindre... Bref, tout est bien écrit et c'est facile de s'en servir. On peut choisir entre deux cycles : 8 et 20 minutes.

Test : le Dodow, petit galet pour s'endormir plus vite

Maintenant, place à mon avis sur le Dodow !

Comme je le disais, j'ai utilisé le Dodow dans diverses situations tout au long de ces trois mois, cependant, sans l'utiliser tous les jours. Je vais donc vous faire part de ces diverses situations avant de donner un avis général.

Les soirs où je suis très fatiguée : en général je lutte pour tenir les 8 minutes, du coup à peine le cycle terminé, je m'endors. Il marche donc très bien, mais pour tout vous dire, pour ces soirs là, je n'en ai pas besoin, je m'endors aussi vite sans (voir plus vite car je n'ai pas les 8 minutes de lutte à garder les yeux ouverts).

Les soirs "normaux" : il s'agit de journées classiques, où je suis reposée donc pas hyper fatiguée le soir. Ça marche plutôt pas mal. Je n'ai pas besoin de lutter pour ne pas m'endormir pendant le cycle, mais je m'endors assez rapidement après que ce soit terminé.

La veille de la rentrée scolaire (je suis prof), après 15 jours de vacances : alors là, ça ne marche pas du tout du tout. Peut-être parce que j'ai trop dormi pendant les vacances et que du coup mon rythme est tout bousculé. Même avec un cycle de 20min, je n'étais pas prête à m'endormir.

La veille d'un truc important source de stress : pas moyen de s'endormir non plus. Je continue donc de ruminer des heures durant et je me réveille méga fatiguée.

Test : le Dodow, petit galet pour s'endormir plus vite

Lors d'un réveil nocturne et de difficultés à me rendormir : là, j'ai testé une seule fois et je n'ai pas recommencé, car ça m'a tout simplement pété les yeux. Ça faisait trop de lumière, du coup impossible de regarder au plafond et donc de faire un cycle. 

Avec le chéri à côté : en général, je me couche avant lui si je dois me lever tôt le lendemain, donc je peux utiliser tranquillou le Dodow et m'endormir avant qu'il n'arrive. Mais parfois, on se couche en même temps, j'ai donc testé dans cette situation là aussi. Encore une fois, c'était un échec total. Parce que Monsieur râlait que ça faisait trop de lumière. Et à la fin, quand j'étais enfin plutôt relaxée, il s'est mis à me parler parce qu'il ne dormait pas encore et ça a tout fichu en l'air car je me suis remise en alerte. Par contre, s'il ne me parle pas, ça fonctionne plutôt bien dans les situations normales ou de fatigue.

Pour moi, le Dodow a plus de points négatifs que positifs au final. Parce que s'il marche bien dans les cas où je suis fatiguée ou pas stressée, là où j'aurai le plus besoin qu'il marche, ben il ne marche pas. Je précise qu'en 20 jours, je n'aurais pas pu expérimenter ces situations là, donc j'aurais peut-être été satisfaite. J'ai aussi un gros bémol sur le fait que chez moi, impossible de le poser sur la table de nuit : la lumière projetée au plafond se trouve trop en arrière par rapport à moi, donc je suis obligée de forcer un peu sur ma nuque pour regarder la lumière, ce qui n'était pas confortable du tout. Je le pose donc par terre à côté du lit, ce qui n'est pas pratique car ma chienne l'a allumé plusieurs fois en venant le renifler et puis le matin, je manque quasiment à chaque fois de marcher dessus. Je trouve aussi que le rythme de départ des respirations est trop rapide. J'ai une respiration lente de base (je pense que c'est dû à mon passé de gymnaste) et là, pour moi, ça va trop vite et ça me gêne. Ce serait pas mal d'avoir une fonction qui permette de régler ça !

Je ne suis donc pas hyper convaincue par le Dodow, même si je compte continuer à m'en servir. Peut-être qu'à force il marchera aussi pour les nuits les plus difficiles, qui sait ?

Connaissez-vous le Dodow ?
Si vous l'avez, qu'en pensez-vous ?

Sinon, je prends aussi toutes vos astuces pour mieux vous endormir !

jeudi 12 avril 2018

Mon évolution en tant que blogueuse

12.4.18 0 Comments
En faisant un petit tour sur la fameuse plateforme Hellocoton, que j'ai clairement délaissée depuis un certain moment, je me suis mise à réfléchir sur ma façon de bloguer et surtout mon évolution au fil des années. Je me suis dit que partager tout ça et surtout découvrir vos propres expériences pourrait être très intéressant !

Mon évolution en tant que blogueuse

Les débuts

J'ai commencé à bloguer lorsque j'étais au lycée, en 1ère, en 2005. Je pense que c'est à partir de là que j'ai vraiment commencé à utiliser internet de façon plus régulière. Il y a toujours eu un PC chez moi donc comme les plus jeunes, j'ai grandi dedans, mais à une échelle moindre. On a eu internet à la maison quand j'étais au collège et ça servait surtout pour les exposés, pour la messagerie d'AOL (j'ai commencé les tchats assez tôt haha)... et en plus ma mère avait réglé des plages horaires où j'avais le droit de me connecter, afin de limiter mon temps sur le net. Bref, en 2005, il y a eu cette mode autour de moi, où tout le monde créait son skyblog.

Je ne me souviens plus du nom de mon premier skyblog, mais je sais que j'en ai changé au moins une dizaine de fois. Je suis passée par plusieurs "modes", poster des articles pour raconter mon quotidien (souvent rien d'intéressant), les insultes sur les articles des "ennemies" de la classe (oui, bon, on passera sur mon niveau d'intelligence de l'époque hein... Je précise juste qu'il y a eu des excuses quand je me suis rendue compte de ce que je faisais et que tout s'est bien mieux passé par la suite !). Puis c'était les tags, les articles très succints, en général des listes à puces, avec des gifs avec trop de paillettes dessus. La recherche de commentaires, parce qu'il fallait en avoir plein plein plein, même si ce n'était que des 1, 2, 3... On rendait tout, ça prenait du temps et ça servait à rien.

Le contenu qui devenait intéressant

J'ai terminé le lycée, j'ai un peu vieilli et commencé à écrire pour de vrai. Je suis passée par une période un peu déprimante durant mes premières années de fac et j'ai pas mal orienté mes blogs de l'époque sur des textes plein de mystères pour parler de mon état. Puis j'ai encore gagné en maturité, je me suis sentie mieux dans ma vie et ça donné la grosse nouveauté pour moi : un blog cuisine !

Oui, c'est bien avec un blog cuisine que j'ai vraiment commencé à bloguer sérieusement, en suivant ma "passion" du moment pour les muffins. Je me suis mise à essayer de faire de jolies photos pour illustrer le tout, à publier mes recettes sucrées et salées (mais que des muffins bien sûr)... Et puis bon, une fille croisée sur des forums a eu envie de faire pareil, a lancé le même blog (son titre avait une lettre de différence avec le mien) et la cuisine me faisait moins vibrer, je l'ai fermé.

Les p'tites créa'

En parallèle de mon blog cuisine, fin 2009, j'ai commencé à créer des bijoux, pour tromper l'ennui (un peu). Mes copines ont commencé à vouloir m'acheter ces bijoux. Je me suis donc retrouvée prise par le tourbillon de la création, j'ai ouvert un nouveau blog "Les p'tites créa'" pour montrer mes créations au plus grand nombre. Puis j'ai ouvert une boutique sur A Little Market.

Les p'tites créa', c'est le blog qui m'a amenée ici. Au début, c'était donc une vitrine. Puis au fil des années, ma vision de la création a évolué, j'en avais marre de faire des tonnes et des tonnes de bijoux, ça me prenait trop de temps pour parfois peu de remerciements, j'ai connu des clients pas très réglo... Et puis je ne me voyais pas continuer durant des années, surtout que je n'avais pas de style particulièrement défini ni de talent particulier. De là, je me suis demandée si je ne devrais pas plutôt me tourner vers le blogging DIY et loisirs créatifs. J'ai migré mon blog d'Overblog jusqu'à Blogger (j'aurai dû partir pour Wordpress mais ça me semblait si compliqué à l'époque haha).

Je me suis donc tournée vers la publication de DIY, en me mettant une super pression quant au rythme, à Hellocoton, aux statistiques... Mon but ultime était d'augmenter mes vues, que ça ne baisse jamais, je consultais mes statistiques tous les jours. Sur Hellocoton, je priais presque pour être mise en Une et c'était la fête quand c'était le cas. Je consultais même l'annuaire régulièrement pour vérifier ma progression dans "les stars".

L'envie d'ailleurs

En plus du blog DIY, j'ai eu envie de parler d'autres choses. J'ai donc créé un second blog, pour parler de tout et de rien, de mes balades, des adresses testées, de beauté, de shopping... Du lifestyle quoi ! Mais à côté du blog DIY, je ne voyais pas une belle audience, peu de visites malgré mes efforts... J'ai donc testé un nouveau format impliquant mon copain, mais sans beaucoup plus de réussite. Finalement, j'ai brainstormé pour créer Hello'céan, début 2015. J'ai décidé de me lancer plus doucement sur celui-ci, en le soignant, en le lissant bien pour qu'il ressemble aux autres et en écrivant ce que je pensais que les gens voulaient lire. Je voulais des partenariats pour mes deux blogs, des visites, une communauté de fou...

Aujourd'hui

Petit à petit, j'ai continué mon évolution, sur Les p'tites créa' devenu Caro Dels et Hello'céan. J'ai repris mes études et ça m'a permis de prendre de la distance avec ces deux blogs. J'ai commencé à moins regarder mes statistiques, jusqu'à ne plus y aller du tout aujourd'hui. J'ai relativisé sur mon nombre de followers, ne voulant plus à tout prix plaire à tout le monde. 

Je ne me stresse plus quand je ne publie pas et surtout je ne m'excuse absolument pas quand je reviens après avoir sauté plusieurs articles. J'écris sur ce qui me plait, même si les retours ne semblent pas venir. Je n'ai pas de commentaire ? Pas grave, d'ailleurs moi non plus, je n'en laisse pas des masses. J'ai moins de propositions de partenariats pour le blog DIY qu'avant ? Pas grave, on est tellement à bloguer sur le même thème et il y a tellement d'autres talents que je bave même plus face aux propositions que les autres reçoivent, au contraire, je suis contente pour eux ou elles !


J'ai le sentiment de bloguer plus sereinement depuis environ 2 ans, parce que je le fais avec beaucoup plus de plaisir et surtout moins de contraintes (que je m'imposais toute seule !). Je continue car j'aime toujours ça, j'aime toujours le partage mais je le fais à mon rythme et pas celui des autres !

Et vous, comment votre façon de bloguer a-t-elle évolué ?
N'hésitez pas à partager vos témoignages, que vous bloguiez depuis des années ou des mois !

jeudi 5 avril 2018

40 choses à faire avant mes 40 ans

5.4.18 2 Comments
Pour faire suite à ma liste des 30 choses à faire avant mes 30 ans, je me lance aujourd'hui, quelques jours après mes fameux 30 ans, dans la liste de 40 choses à faire avant mes 40 ans ! Comme je le disais, j'ai adoré voir l'évolution de ma liste des 30 avant 30, c'est pourquoi je commence cette nouvelle liste. J'y inclue bien évidemment ce que je n'ai pas fait avant mes 30 ans, mais que je souhaite toujours faire (je les laisse en rose, comme dans mon précédent article) !

40 choses à faire avant mes 40 ans

♥ Sauter à l’élastique
♥ Faire la fête de la bière
♥ Faire une année sabbatique en camping-car
♥ Aller à Europapark
♥ Me marier
♥ Découvrir Berlin
♥ Apprendre à surfer
♥ Faire un roadtrip de 15 jours
♥ Suivre Dionysos en tournée
♥ Faire du paddle
♥ Acheter une maison
♥ Adopter un chien à la SPA
♥ Visiter quelques pays d'Europe
♥ Publier un livre de DIY
♥ Reprendre la gym
♥ Dormir dans une cabane dans les arbres
♥ Faire de la poterie
♥ Faire un escape game
♥ Sauter en parachute
♥ Retourner en vacances à Budapest
♥ Terminer mon tour du Finistère en randonnées
♥ Explorer les autres départements bretons
♥ Retourner à Dinard, Dinan et Morlaix
♥ Aller à Rock en Seine
♥ Découvrir toutes les îles bretonnes
♥ Voir Babet, George Ezra et MC Solaar en concert
♥ Acheter un camping-car ou un van aménagé
♥ Aller à tout plein de mariages
♥ Faire un tour en Montgolfière
♥ Aller à Port'aventura
♥ Participer à nouveau à un défi créatif
♥ Recommencer un défi photographique et surtout le finir
♥ Aller à la montagne (en été)
♥ Apprendre une nouvelle langue (espagnol ?)
♥ Faire de la plongée en eau profonde
♥ Faire une randonnée sur plusieurs jours
♥ Prendre un cours de sirène
♥ Retourner dans un super resto où on nous sert même l'eau
♥ Apprendre tout plein de nouvelles techniques de loisirs créatifs
♥ Faire du bénévolat

Et voilà pour moi ! J'essaierai de penser à faire des mises à jour de temps en temps, pour voir mon évolution dans cette nouvelle liste (si je blogue toujours dans 10 ans bien sûr) ! Et vous, que souhaitez-vous faire avant d'attendre un âge en particulier ?