Tatouée

par - 28.7.17

En 2015, je faisais un article sur le désir de tatouage dans lequel je parlais brièvement de mes trois premiers tatouages, sans les décrire, mais simplement pour parler de cette envie de me faire tatouer avant ma première fois, puis celle après ce premier tatouage et enfin celle des suivants encore... 

En mars dernier, pour mon anniversaire en fait, je me suis offert deux nouveaux tatouages. Les deux fameux qui murissaient dans ma tête depuis que j'avais fait les 2 et 3ème. Tout est allé très vite, le vendredi soir je trouvais LE tatoueur, le samedi à 13h j'étais dans son salon en train de lui dire ce que je voulais. Une heure après je rentrais chez moi avec mes deux nouveaux tatouages.

Tatouée

Mon plus grand plaisir, ce fut les 30 minutes pour rentrer chez moi à pied, où j'étais la seule à savoir que j'avais de nouveaux tatouages. C'était une sensation vraiment agréable, comme si j'avais un super secret rien qu'à moi. C'était mes tatouages, rien qu'à moi. Quand je suis arrivée, mon copain m'a demandé si j'avais acheté quelque chose en ville, ce à quoi j'ai répondu "en quelque sorte", avant qu'il ne remarque le film plastique sur mon bras... Il a un peu halluciné, parce que si je parlais régulièrement du fait que je veuille deux nouveaux tatouages, il n'avait jamais été question d'une date ou d'un tatoueur en particulier, donc il ne se doutait absolument pas que ça allait arriver quand c'est arrivé.

Pendant quelques jours encore, j'ai gardé ces tatouages juste pour moi (et lui, du coup), sans le dire à ma famille, sans le montrer à mes amis, ni sur les réseaux sociaux... J'aimais bien ce secret. Puis bon, forcément, sur l'avant-bras, mon ours s'est vu rapidement donc il n'était plus question de secret et j'ai enfin partagé mes tatouages avec les autres (ce qui est devenu un nouveau plaisir).

Tatouée

Mes tatouages

Triskel (2008)
Où ? A l'intérieur du poignet gauche. Pourquoi ? Je suis bretonne et je passe ma vie à en dessiner... Anecdote : Avant, je portais une montre à l'envers sur ce poignet, donc le cadran était à la place du tatouage. Souvent, j'ai encore le réflexe de regarder mon tatouage pour lire l'heure et je reste bugguer à essayer de lire l'heure... Je ne porte plus de montre depuis qu'il est là pourtant...   

Dragon (2009)
Où ? Dans le bas du dos. Pourquoi ? Je suis dragon en astrologie chinoise. Anecdote : Je l'aime parce que je ne le vois pas au quotidien, mais c'est toujours un plaisir lorsque je l'aperçois dans un miroir, une sorte de bonne surprise à chaque fois.

Étoile (2009)
Où ? Sous la clavicule gauche. Pourquoi ? Apparemment, si j'avais eu un deuxième prénom, ç'aurait été Sterenn, soit étoile en breton. Anecdote : Je n'ai absolument pas senti le tatoueur la faire, j'ai été surprise quand il m'a dit que c'était fini !

Ours (2017)
Où ? Intérieur de l'avant-bras droit. Pourquoi ? Je suis tombée amoureuse des ours quand j'avais 2 ans et je me suis mise à les collectionner, ce tatouage en est un peu l'aboutissement. Anecdote : Quand je parlais d'ours, mon chéri pensait à un vrai ours, genre tatouage réaliste et ça le faisait un peu flipper... Voir qu'il s'agissait d'une version origami l'a rassuré et il l'a tout de suite aimé !

Ancre (2017)
Où ? Intérieur de la cheville droite. Pourquoi ? Je ne sais pas trop, j'ai toujours aimé ce symbole, la mer, les bateaux... Anecdote : Peu après l'avoir fait, sous la douche, pas très réveillée, j'ai cru voir une grosse araignée sur ma cheville, je l'avais déjà oublié...

Et le désir de tatouage ?

Il est toujours là. A la base, j'avais dit que j'arrêtais à 5, mais au final, retourner chez le tatoueur m'a donné envie de recommencer à nouveau, alors je recommence à murir de nouveaux projets.

Et vous, où en êtes-vous de vos désirs de tatouages ?

Vous aimerez aussi

4 commentaires

  1. Très sympa cet article et vos confidences.
    Le tatoo est quelque chose de très intime pour moi. Il porte quelque chose de très fort, de symbolique et qui permet de se retrouver soi-même.
    Il n'a de signification que pour nous quel que soit son graphisme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que les tatouages c'est quelque chose d'intime. J'aime beaucoup connaitre les histoires des tatouages des autres en tout cas !

      Supprimer
  2. J'en ai qu'un seul et pourtant dans ma tête il y en a plusieurs ! Peut être cet hiver enfin =D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue en avoir déjà d'autres en tête... :p

      Supprimer

Les commentaires sont modérés pour que vous n'ayez plus de code Captcha a entrer. Ils sont validés le plus rapidement possible.