La reprise d'études : mon expérience

par - 26.6.17

L'an dernier, je rédigeais un article avec humour sur les 10 bonnes raisons de reprendre ses études. Aujourd'hui que j'ai terminé cette reprise d'études en question, que j'ai atteint les buts que je m'étais fixée, je peux enfin vous parler de mon expérience dans cette reprise d'études.

 
La reprise d'études : mon expérience

Mon parcours

Pour  vous situer un peu tout ça, j'ai commencé mon parcours de la façon la plus normale qui soit : trois ans après le bac, j'ai validé ma licence en sports adaptés. Après, c'est un peu plus atypique : j'ai fait une première année de licence en droit. Je passe sur les raisons mais en gros à l'époque, c'était surtout pour ne pas rompre mes études. Ensuite, je suis allée dans un master 1 (en rapport avec ma licence) qui ne m'a pas du tout plu, j'ai abandonné pendant les derniers examens en ne rendant pas mon mémoire. 

A partir de là, j'ai décidé que les études, j'en avais marre, que j'avais fait 5 ans de fac et qu'au final, ma licence devrait suffire pour le boulot que je souhaitais, je me suis donc mise sur le marché du travail. Malheureusement, tout ne s'est pas passé comme prévu, les portes étaient fermées "votre parcours correspond tout à fait, mais il vous manque de l'expérience !". J'ai trouvé un job (un peu précaire) à mi-chemin mais dans une autre région. Au bout d'un an et demi, je suis revenue, je n'avais toujours pas assez d'expérience pour les recruteurs. J'ai fait des petits boulots, j'ai suivi une sorte de stage pour me réorienter qui a donné comme résultat que je devais créer mon entreprise. Mais j'ai eu un peu la trouille et finalement, en voyant certaines personnes tenter le concours de recrutement des professeurs des écoles, je me suis dit "pourquoi pas ?".

Et voilà, c'est comme ça que la machine des reprises d'études s'est lancée.

A partir du moment où j'ai décidé de me lancer là dedans, tout s'est passé très vite. D'abord, je me suis bien sûr renseignée, sur les conditions d'inscriptions, si je pouvais le faire dans ma ville, comment ça se passait... J'ai contacté le service consacré aux reprises des études, j'ai eu une réponse très rapide sur les démarches à effectuer dans ma situation. Quelques mois plus tard, j'étais donc de retour à la fac.

Le financement

Étant au chômage, j'ai dû rester chez Pôle Emploi tout au long de ma formation et j'y suis même encore... C'est eux qui ont permis ma reprise et le financement, du moins pour la première année, parce que pour la deuxième, tout ne s'est pas déroulé comme prévu.

Pour le master 1, la fac demandait 4000€ pour les frais pédagogiques. Alors oui, ça parait énorme mais il faut tout de suite se rassurer, jamais vous n'aurez à payer ça de votre poche. J'ai donc fait une demande de financement à la région qui a accepté de payer dans les 3500€ il me semble et voilà, c'était réglé. Je n'avais plus qu'à payer les frais d'inscriptions qui eux sont demandés à tous les étudiants. Pour le master 2, les frais pédagogiques étaient il me semble de 6000€ et là, j'ai eu un soucis avec Pôle Emploi qui ne voulait pas signer mon document de demande (j'ai eu un changement de conseillère et la nouvelle s'est montrée particulièrement désagréable). Je n'ai donc pas pu faire ma demande de financement à la région et si je n'avais pas payé les frais d'inscription à la fac quelques mois auparavant, je n'aurai pas du tout pu m'inscrire. Mais comme j'avais déjà payé ces derniers, le secrétariat de ma fac a décidé de faire comme si ma demande de financement avait été rejetée et donc j'ai dû payer 150€. Voilà qui peut donc vous rassurer : si vous n'obtenez pas de financement, les frais pédagogiques passent à 150€. Et ça, je dois dire qu'on est heureux quand on le sait. 

Je pense que certains se posent la question de l'argent au quotidien. Il existe des aides (je comptais en demander une pour le M2 mais à cause de Pôle Emploi hein...) mais je n'ai pas pu en profiter. Ne voulant pas combiner un job à côté, j'ai eu la chance de pouvoir compter sur ma famille et le chéri au quotidien, en plus de quelques allocations (aide au logement et prime d'activité). Ce n'était pas forcément facile mais c'est faisable !

Le rythme étudiant

J'ai repris assez vite le rythme d'étudiante, mais ça ne faisait pas non plus si longtemps que ça que j'avais arrêté. D'abord, j'avais été surprise du nombre de personnes en reprise d'études ! Puis j'ai réalisé que pour devenir prof, c'était vraiment habituel, il y a au final énormément de gens qui arrivent "tard" dans ce cursus.

Au début, j'ai eu un peu de mal à redevenir élève, j'ai toujours été du genre à m'arranger pour être une élève invisible et j'avoue que là, je n'ai pas toujours réussi, en particulier parce que j'étais dans un groupe de TP très restreint avec pas mal d’absentéisme... Mais ça l'a fait, je pense que j'ai retrouvé mes vieilles habitudes en quelques mois ! Par contre, il faut noter que lorsqu'on a obtenu un financement, la présence à tous les cours est obligatoire, oui oui, même pour ce cours barbant où on se retrouve à 3...

Mes conseils pour combiner vie personnelle et vie d'étudiant quand on reprend

- Ne pas se décourager : you can do it !!
- S'organiser : c'est important de ne pas se laisser déborder par sa vie de famille ou par la fac, j'ai constaté une organisation difficile chez une camarade de classe et j'ai même cru que ça allait me pénaliser lorsque j'ai travaillé avec elle...
- Prendre de l'avance dès que possible : cela s'applique tout autant pour les travaux à rendre en cours, les révisions que faire sa lessive. Personnellement, c'était surtout pour les blogs que j'ai souhaité prendre de l'avance dès que je le pouvais, car si j'avais ralenti le ryhtme, je ne voulais pas les mettre de côté. 
- Prendre du temps pour soi : combiner une reprise d'études et la vie qu'on avait avant ce n'est pas forcément facile, ça peut même donner l'impression d'avoir deux vies parallèles ! C'est important de garder du temps rien pour soi : cocooning, sport, loisirs... 
- Se faire aider : ne restez pas seul dans vos démarches, contactez les secrétariats de vos futurs établissement, contactez les services de formation continue... Des tas de gens compétents seront là pour vous guider et vous aider ! De toutes les personnes que j'ai contacté pour mes démarches, le seul couac est venu d'une conseillère Pôle Emploi, mais toutes les autres ont été compréhensives, patientes et surtout m'ont vraiment bien expliqué les choses et rassurée !

Et voilà, vous savez à peu près tout sur ma reprise d'études ! Aujourd'hui, alors que j'ai validé mon master et réussi le concours de recrutement des professeurs des écoles (du deuxième coup), je suis fière de moi et fière d'avoir choisi ce nouveau projet de vie ! A côté de ça, cette reprise m'a permis de rencontrer plein de nouvelles personnes dont certaines sont devenues des amies précieuses et ça, ça n'a pas de prix.

J'espère que cet article pourra vous aider dans vos choix, n'hésitez pas à m'envoyer un mail ou laisser un commentaire si vous avez des questions supplémentaires, je répondrais avec plaisir !

Et vous, avez-vous déjà songé à reprendre vos études ? 
Partagez votre expérience !

Vous aimerez aussi

2 commentaires

  1. J'ai repris aussi, mais à distance sur 1 an. Il y a eu des périodes vraiment difficiles pour se motiver et là c'était le FONGECIF qui me la prenait en charge. Si je n'avais pas fini en 1 an jour pour jour, je n'avais plus le financement, mais ça l'a fait et je suis vraiment contente d'avoir appris autant =D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Niveau motivation pour moi ça a été, même si j'ai un petit peu séché (surtout en M2 où je ne devais plus faire signer une feuille de présence toutes les demies journées haha). Le fait d'être entourée et d'avoir trouvé des amis au top m'a aidée à ne pas lâcher je pense =)

      Supprimer

Les commentaires sont modérés pour que vous n'ayez plus de code Captcha a entrer. Ils sont validés le plus rapidement possible.