Suivez-moi sur Instagram @carodels

jeudi 24 mai 2018

{Festival} Art Rock 2018 - live report

En mars, je vous parlais du festival Art Rock et vendredi dernier, on est enfin arrivé au jour J ! Après une journée bien remplie pour moi, j'ai pu faire route vers Saint Brieuc, enfin, d'abord vers mon hôtel à Plérin. Quelques heures plus tard, j'étais enfin sur place, prête pour mon tout premier festival de l'année 2018 !

{Festival} Art Rock 2018 - live report - Jake Bugg
Jake Bugg

En tant que média grâce à Éphélides (une première pour moi !), je suis passée par la maison du festival pour récupérer mon bracelet cashless (paiement dématérialisé), mon bracelet qui servait de pass pour les 3 jours et mon tour de cou média. Gros privilège pour moi : pouvoir accéder à la grande scène et à la scène B via l'entrée VIP, aucune attente donc vraiment pratique. Par la suite, je ne me suis pas trop servi de mon pass média, pour plusieurs raisons : d'abord, je ne savais pas trop ce à quoi j'avais le droit et ensuite, je suis habituée aux festivals côté spectateurs et c'est comme ça que je voulais vivre celui-ci. En plus le dimanche j'ai été rejointe par le chéri, qui lui avait une entrée classique, je n'allais donc pas aller au bar VIP pendant que lui irai au bar classique.

{Festival} Art Rock 2018 - live report - Therapie Taxi
Therapie Taxi

Bref, le vendredi, je suis arrivée un peu tard, j'ai donc pu assister au concert de Vald (mais pas de trop près, n'étant pas méga intéressée par cet artiste) puis à celui de Marquis de Sade, groupe rennais, que j'ai beaucoup apprécié ! L'ambiance était vraiment cool et le groupe génial.

Le samedi, j'ai pu arriver plus tôt et je dois avouer que j'étais plutôt impatiente que l'heure tourne jusqu'à 21h ! J'ai d'abord pu voir General Elektriks, un concert vraiment au top ! Le groupe a la pèche et forcément, c'est communicatif. Ensuite je suis passée voir Clara Luciani qui n'a pas su me convaincre, alors j'ai un peu trainé sur le site avant d'aller manger. Enfin, 21h, c'était au tour de Therapie Taxi et là, c'était clairement le feu. J'ai découvert ce groupe en début d'année et je les surkiffe. Je me suis sentie un peu vieille dans le public au départ, mais je me suis un peu décalée pour me mettre dans un coin où le public était un poil plus âgé. Ce qui ne m'a pas empêchée de sauter quasi tout le concert et de constater que oui, je connais quasi toutes les chansons par cœur. En gros, ce concert passe direct dans mon top 10 des meilleurs concerts où je suis allée. Après je suis allée voir Camille, où l'ambiance était clairement différente. Je ne suis personnellement pas fan du tout mais j'avais quand même envie de voir ce que ça donnait. Puis j'ai terminé avec Catherine Ringer, que j'ai trouvé dans son monde à elle. J'ai attendu jusqu'à la fin du concert pour pouvoir entendre la fameuse chanson Andy, que je kiffe depuis petite (et je crois que c'est à cause de cette chanson que j'ai été amoureuse d'un certain Andy en maternelle).

{Festival} Art Rock 2018 - live report - General Elektriks
General Elektriks

Le dimanche, je suis allée plus tôt en ville car comme je le disais, le chéri est arrivé. On en a profité pour faire un tour plus large dans le centre ville, en particulier en passant par Rock'n'toques. On a mis un certain à comprendre qu'il fallait acheter des tickets à un cabanon pour pouvoir ensuite commander aux chefs. En fait, et je reviendrais plus tard sur ce point, on a trouvé que niveau communication il manquait des trucs. Bref, à l'ouverture des portes des scènes, on a filé revoir Hollysiz, que nous avions déjà vu aux Charrues il y a quelques temps et on n'a pas vu de grande différence entre les deux concerts. Puis on est allé voir Concrete Knives, qui était vraiment top (le chéri les revoit dans pas trop longtemps à Aucard de Tours). Comme il était impossible de manger (je vous dirai pourquoi après là aussi) on a fait un tour devant Idles qui était vraiment top, un concert de fifou où ils passent presque autant de temps sur scène que dans la foule, puis devant Jake Bugg, que nous avions vu au Sziget. Enfin, on a terminé avec Orelsan, où perso j'ai été un peu déçue car j'aurais voulu entendre de "vieux" tubes des albums Perdu d'avance et le Chant des sirènes, il y en a eu mais pas mes préférées haha !

{Festival} Art Rock 2018 - live report - Concrete Knives
Concrete Knives

Voilà pour mon petit point sur les groupes vus, maintenant je vais vous faire un point sur ce que j'ai aimé et moins aimé de ce festival !

J'ai aimé :
Découvrir un festival urbain. Je trouve le cadre assez chouette, même si je ne peux pas m'empêcher de penser aux riverains qui doivent galérer pendant tout le festival ! J'ai bien aimé l'ambiance dans les rues, avec les bars qui sortent sur les trottoirs avec de la musique et les stands de nourriture qui fleurissent.
Le système de Cashless. De plus en plus de festivals proposent ce système de paiement dématérialisé, qui permet de laisser monnaie et carte bleue à la maison (ou ailleurs). Je trouve ça hyper pratique et surtout rapide.
L'application du festival. Je ne sais pas trop s'il y a encore des festivals qui n'ont pas d'appli, mais ça reste très pratique pour connaitre les horaires et lieux de passages, le plan du site... Je préfère largement au dépliant papier !
Le stand de frites belges. J'aime d'amour les frites belges et j'en mange très rarement car j'en trouve très rarement. Alors là j'ai kiffé quoi.
Le réseau de bus de Saint Brieuc (TUB). J'ai fait tous mes trajets hôtel-centre ville grâce aux bus, de jour en soirée en prenant le dernier bus de nuit le soir (à 00h30).
La programmation. Je l'ai trouvé très complète, il y en avait pour tous les goûts !

{Festival} Art Rock 2018 - live report - Catherine Ringer
Catherine Ringer
 
J'ai moins aimé :
Le manque d'informations sur place. J'ai trouvé les scènes en suivant des gens. Je trouve que ça manquait cruellement de signalisation. C'est aussi pour ça que je suis pas allée aux autres scènes, comme le Forum ou la Passerelle. Ok il y a le plan géolocalisé sur l'application, mais quand on ne connait absolument pas Saint Brieuc, ça n'aide pas vraiment.
Le manque de stands de nourriture aux scènes. Si le samedi soir j'ai pu manger sans soucis, le dimanche, on a failli ne pas manger avec mon copain. La queue aux trois stands de nourriture était immense toute la soirée. A un moment, on a décidé de se mettre dans une file, on a dû faire 2 mètres en 30 minutes et comme on risquait de louper tout un concert, on a abandonné. Finalement, c'est après Orelsan vers minuit et quelques qu'on a pu manger une tartine à 6€, qui ne nous a même pas calé mais il ne restait plus que ça. On avait mangé une glace vers 16h en ville et franchement, on a regretté de ne pas avoir mangé plus avant l'ouverture des portes à 17h30...
Les gens qui fraudaient pour entrer. Je ne sais pas si c'était parce qu'il s'agissait d'un festival urbain, mais j'ai l'impression que la fraude pour entrer était beaucoup plus facile que sur d'autres festivals. J'ai croisé de nombreux groupes d'ados qui avaient genre 2 pass pour 10 et se refilaient les bracelets pour entrer et tous se retrouver à l'intérieur. J'ai même entendu une maman en parler et qui semblait plutôt fière de sa fille de 14 ans qui le faisait avec ses amis. Ce n'est pas la fraude en elle-même qui me révolte, mais c'est qu'au niveau sécurité, c'est mauvais. Si la jauge est de 10 personnes dans un endroit donné, c'est pas pour qu'on y mette 15 personnes quoi. C'est comme les bus, si c'est noté 78 places debout et 24 places assises, c'est dangereux de faire monter 150 personnes dedans.
Les navettes. Si je trouve vraiment très bien qu'il existe un système de navettes gratuites pour rentrer un peu partout dans les alentours de Saint Brieuc, j'ai trouvé dommage qu'il n'y ait qu'un seul horaire. Du coup, on avait le choix entre le dernier bus à 1€50 à 00h30, ou la navette gratuite à 2h30. Par contre, il y avait beaucoup de trajets possibles, je pense que c'était soit la diversité des itinéraires, soit celles des heures, donc je comprends ce choix. J'ai fait le choix du bus à chaque fois (quitte à louper Jungle le samedi soir) car l'arrêt du bus était à côté de mon hôtel et que sans plan, je ne connaissais pas précisément celui des navettes et puis 2h30, c'était tard pour moi. J'aurais bien aimé un à 1h30 mais on ne peut pas tout avoir haha.

{Festival} Art Rock 2018 - live report - Idles
Idles

Pour conclure, je dirais que si j'avais l'occasion de retourner à Art Rock, je pense que j'irai sans hésiter ! Il y a des petits bémols, mais un peu comme partout et de toute façon, il faut s'adapter au plus grand nombre. Le seul truc à vraiment changer, c'est d'augmenter les stands de nourriture à l'intérieur du site payant, je sais que je ne suis pas la seule à m'être plainte sur ce point. J'avais mis Art Rock dans la liste des festivals que j'aimerai faire et je ne suis pas déçue d'y être allée ! 

Êtes-vous déjà allé à Art Rock ?
Avez-vous envie d'y aller un jour ?

{Festival} Art Rock 2018 - live report - Hollysiz
Hollysiz

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés pour que vous n'ayez plus de code Captcha à entrer. Ils sont validés le plus rapidement possible.