Suivez-moi sur Instagram @carodels

mercredi 27 avril 2016

La pointe de Plouha

27.4.16 0 Comments
J'ai profité de mon concours dans le nord de la Bretagne pour découvrir un peu la côte du côté de Saint-Brieuc. J'avais demandé conseil sur mon compte Instagram et c'est la pointe de Plouha que j'ai finalement choisie.

La pointe de Plouha

La pointe de Plouha

Plouha est une petite commune de la baie de Saint-Brieuc, dans les Côtes d’Armor donc. La côte n'est qu'à quelques kilomètres de Plouha et la vue vraiment le détour. Après avoir roulé sur les petites routes étroites, on arrive sur un petit parking et là, c'est juste waouh. 

La pointe de Plouha

La pointe de Plouha

La pointe de Plouha

Pour les randonnées, il y a le circuit des falaises et je crois bien qu'il y a moyen de marcher de longues heures. Toujours avec une vue époustouflante en plus. Je n'avais qu'une heure devant moi pour profiter un peu du coin donc je n'ai pas pu faire de randonnée, en plus je n'étais pas du tout équipée (imaginez moi en train en crapahuter avec un sac à main lourd comme un âne, je me demande encore ce que j'avais mis dedans !) mais j'ai quand même avancé un peu pour vraiment profiter de la vue. A part ça, à Plouha vous pourrez également trouver pas mal de plages, que vous pouvez apercevoir sur mes photos.

La pointe de Plouha

La pointe de Plouha

La pointe de Plouha

Habitant Quimper, je suis quand même à 2h de route de ce joli coin, mais j'aimerai tout de même beaucoup y retourner pour une vraie randonnée et surtout pour découvrir d'autres coins ! En tout cas, si jamais vous avez l'occasion de vous rendre dans le nord de la Bretagne, je vous conseille vivement d'aller découvrir cette magnifique côte !

dimanche 24 avril 2016

Envouthé : Cap sur la Bretagne !

24.4.16 3 Comments
J'ai découvert Envouthé lors de leur toute première box. Je suis restée une abonnée fidèle au cours des mois puis des années, j'ai bu des litres de thé grâce à eux, j'ai découvert mes goûts, mes thés préférés... Puis en février dernier, j'ai finalement pris la décision de mettre un terme à mon abonnement. Celle de mars serait ma dernière. J'ai stoppé l'abonnement pour différentes raisons : un placard qui déborde, un peu de lassitude et surtout, le besoin de faire des économies. 

Envouthé : Cap sur la Bretagne !

Il y a peu de temps, j'ai reçu un e-mail d'Amandine, de l'équipe d'Envouthé, me disant qu'elle ne voulait pas me spoiler, mais que le thème de la box d'avril était parfait pour moi. Bon, j'ai dit que je m'étais désabonnée, du coup, Amandine m'a proposé de me l'offrir en me dévoilant le thème : Cap sur la Bretagne ! Vous devinez, je n'ai pas pu refuser. 

En avril, la box Envouthé a mis sa plus belle marinière pour faire découvrir au monde entier (au moins) la richesse du thé aux saveurs bretonnes. Vous voyez que ce thème était parfait pour moi ! Et le contenu n'en est pas moins, du moins pour ce que j'en ai goûté.

Envouthé : Cap sur la Bretagne !

Jadis (oui, j'adore ce mot) quand je tenais le blog A storm in a cup of tea, je détaillais les box que je recevais (j'ai du le faire un an et demi) et je prenais le soin de goûter chaque thé avant pour donner mon avis. Cette fois, je n'en ai goûté que deux, mais je doute que vous m'en vouliez pour ce détail. 

Je vais donc vous présenter le contenu avant de vous en dire plus sur mes petites dégustations. La box est composée de 5 thés en vrac et d'un petit pot de caramel au beurre salé de Saint-Malo, de chez Les confitures de Raphaël en guise de surprise culinaire. Pour les thés, on trouve : 
  • Hého matelot - Envouthé (thé noir de Chine, caramel, violette et fleurs de violette)
  • Gwenn ha du - Lindfield (Rooibos d'Afrique du Sud, pomme, caramel au beurre salé, sarrasin, aubépine, fleurs de bruyère, algue de Saint-Malo)
  • Fruits des bois - L'îlot thé (thés verts de Chine et d'Inde bios, cynorrhodon, morceaux de fraises, feuilles de cassis, fruits des bois)
  • Sweet galong - Tea & Ty (thés noirs d'Inde biologiques, pêche, rose, vanille)
  • Calypso - George Cannon (thé oolong de Chine, algues biologiques françaises)

Envouthé : Cap sur la Bretagne !

Envouthé : Cap sur la Bretagne !

Envouthé : Cap sur la Bretagne !

J'ai testé le caramel, bien sûr, sur mes crêpes préparées tout spécialement pour l'occasion. Et il est excellent ! Franchement, je veux un gros pot, là maintenant, tout de suite, parce que c'est trop petit. Côté thés, j'ai commencé par le Sweet galong de Tea & Ty, que j'ai bu en mangeant mes crêpes et c'était parfait, j'ai beaucoup aimé ce thé ! J'ai aussi testé Hého matelot d'Envouthé et je l'ai trouvé vraiment bon, on sent tout d'abord le caramel puis ensuite la violette. Comme ce sont deux saveurs que j'adore, forcément, ça se boit tout seul. 

Envouthé : Cap sur la Bretagne !

Envouthé : Cap sur la Bretagne !

Envouthé : Cap sur la Bretagne !

Le prochain sur ma liste sera Fruits des bois de L'îlot thé parce qu'il m'attire tout particulièrement et en plus, c'est de chez moi (ou presque, Quimper et les Monts d'Arrée, c'est pas loin !). Par contre, les deux autres m'intimident un peu à cause des algues, mais ce ne sera pas vraiment une première pour moi non plus alors je tenterai dans la semaine !

Envouthé : Cap sur la Bretagne !

En bref, je reste conquise par cette box et surtout ce thème, qui me ferait presque regretter de m'être désabonnée ! Je me fais donc une promesse à moi-même : quand j'aurai les sous, je me réabonnerai !
Si jamais vous voulez craquer pour cette box même sans être abonné,
 

mardi 19 avril 2016

J ai testé une cure Soshape

19.4.16 4 Comments
Une cure Soshape ? Mais c'est quoi au juste ?
Alors comme vous le savez sûrement, il y a une tonne de régimes sur la toile, des méthodes, des aides, des substituts... Tout ça pour nous aider à maigrir. Ou du moins essayer. Et dans le lot, il y a Soshape qui propose des substituts sous forme de berlingots à mélanger avec un peu d'eau, à boire matin et soir avec un repas libre le midi.

J'ai testé une cure Soshape

En premier lieu, je voudrais préciser qu'il s'agit là de mon tout premier vrai régime. Si j'ai souvent dit "demain, je commence un régime !", je ne l'ai jamais fait. Parce que je trouve ça contraignant, long, que j'aime manger et surtout manger en me faisant plaisir. Et non, ce n'est pas avec une salade de tomates que je me fais plaisir même si j'aime les tomates. Mais alors, pourquoi je me suis laissée tenter ? Parce que j'en ai marre de mon reflet dans le miroir, j'en ai marre de ne plus rentrer dans mes fringues, j'en ai marre d'être grosse. Je sais que je ne ferai jamais un 36 parce que j'ai trop de muscles sous la couche de gras (j'ai de bons restes de mon passé de gymnaste) mais j'aimerai bien remettre du 38-40. Et bref, pour tout ça, il me fallait un petit coup de boost et j'ai eu l'impression que faire cette cure était une bonne idée.
Maintenant, on va s'intéresser de plus près à la cure. 

Il y a trois formules : 5 jours, 14 jours et 28 jours. Personnellement, je trouve ça assez cher, mais d'un autre côté, c'est des repas à déduire des courses donc au final, ça passe. Même si je doute que multiplier les cures soit bon pour le portefeuille. J'avais mis des sous de côté exprès pour me payer cette cure, mais dans la vraie vie, j'aurai préféré m'acheter autre chose pour être sincère !

Bref, chaque cure de compose du nombre nécessaire de berlingots pour en prendre un le matin et un le soir. Il y a pas mal de parfums différents (salé ou sucré) mais si tu peux plus de choix dans ta cure, il faut payer en plus. Je n'ai pas choisi cette option, donc avec la cure 28 jours j'ai pu tester 6 parfums différents. Les berlingots salés me faisaient un peu peur, alors j'ai surtout pris du sucré. Voici donc mon avis pour chaque parfum goûté :
  • Citron : J'ai clairement détesté. Même avec des glaçons et tout, si l'odeur est bien celle du yaourt au citron, moi j'ai trouvé que ça avait goût d'antibiotique pour enfants.
  • Framboise : Au début j'aimais bien mais au bout d'un moment, ce parfum est tombé du côté obscur et je n'y trouvais qu'un goût chimique.
  • Tomate : Je n'ai pas aimé au départ, mais avec une tonne de paprika c'était bien meilleur ! C'est le seul parfum salé que j'avais choisi et prendre une soupe le soir était assez appréciable, d'ailleurs j'ai trouvé qu'il calait plus que les autres.
  • Cappuccino : J'ai testé chaud et froid, pour voir. Chaud, c'est devenu très épais, je n'ai pas pu finir ma tasse... Au final, avec de l'eau bien fraiche ça passait mais j'aurai pu me passer de ce parfum.
  • Vanille chocolat blanc : Là, j'ai adhéré dès le premier berlingot. Tellement que je me suis freinée pour ne pas prendre que lui et en garder un peu pour la fin. Toujours avec de l'eau fraiche par peur qu'il ne devienne tout épais.
  • Straciatella : Au départ j'étais mitigée, puis c'est devenu mon préféré avec vanille chocolat blanc, surtout avec, encore une fois, de l'eau bien fraiche.

J'ai testé une cure Soshape

En plus des berlingots, on a une liste d'open food, qu'on peut prendre en complément si on a faim. J'en ai souvent fait usage parce que moi, j'ai eu faim. Pas tout le temps, mais souvent.
Quand j'étais en cours, je devais attendre 13h pour manger et le berlingot de 7h30 était déjà loin à 12h. Donc le midi, j'avais faim. Super faim. Et je le faisais savoir par mes plaintifs "J'ai faiiiim" et mon ventre qui gargouillait. Ensuite, le soir, je mange assez tard, en général vers 20h45 puisque j'attends le chéri qui ne rentre qu'à 20h30. Du coup, là encore j'avais faim. Du coup, j'ai beaucoup moins attendu le chéri. Et le soir, je rajoutait souvent un ou deux open food pour faire un vrai repas.

Il est possible de faire du sport pendant la cure (mais pas non plus trop trop parce qu'on n'a pas l'apport calorique pour courir 10km par jour) (même si c'est pas moi qui vais courir tous les jours, ni même courir tout court). Perso, j'ai opté pour un peu de renforcement musculaire, mais pas plus que d'habitude, ni régulièrement. J'ai fait 2 ou 3 petites randonnées, je suis allée plus souvent en voiture à la fac que normalement (la côte est rude, j'ai eu la flemme un peu trop souvent) et je suis allée une fois à la piscine où je n'ai pas nagé des masses au final.

J'ai trouvé la cure trop longue, j'aurai du faire des pauses ou la faire en deux fois. Je me lasse très vite et là, je l'ai bien ressenti. Alors j'ai souvent craqué, j'ai mangé du fast food (deux fois !), j'ai fait un méga brunch d'anniversaire avec un super gâteau et comme c'était aussi Pâques le lendemain j'ai mangé un bon repas en famille avec un nouveau gâteau tout en chocolat. Et même que je me suis repris une part du gâteau au chocolat le lendemain pour le goûter avec plein de chantilly. Et un autre jour, j'ai englouti mon lapin en chocolat. Voilà, je n'ai pas été sérieuse. Mais je le disais en début d'article, j'aime manger ! Et ces excès m'ont fait plaisir. 

J'ai testé une cure Soshape

Mais sinon, est-ce qu'il y a eu des résultats ? Si vous me suivez sur Instagram, vous savez déjà que oui. En début de cure, j'avais tout bien mesuré mon corps et en fin de cure, pareil. J'ai perdu 7 cm à la taille et à la poitrine, - 6 cm pour les hanches, - 4 cm au bidou et - 3 cm aux cuisses. Pour ce qui est de la balance, c'est - 4kg. Pour être franche, je reste suspicieuse par rapport à ces pertes, je trouve que c'est un peu beaucoup sur un mois. Peut-être que je n'ai perdu que de la flotte et que je vais regonfler maintenant que j'ai fini ? Si j'y pense, je ferai un petit edit dans quelques mois pour en parler. Sinon, je suis quand même contente, je rentre mieux dans mes jeans, mon visage me plait un peu plus parce que ces derniers temps j'avais remarqué mes joues de hamsters et là ça va mieux. Chéri dit que ça se voit que j'ai perdu, ma grand-mère aussi. En espérant que je continue sur ma lancée pour perdre encore du poids, mais maintenant, je vais continuer toute seule.

jeudi 14 avril 2016

Le droit de ne pas aimer

14.4.16 8 Comments
Si tu n'as rien de gentil à dire, alors tais-toi.

J'ai l'impression que cette petite phrase est devenue le crédo de tous. Lorsque je me balade sur les blogs ou les réseaux sociaux, il m'arrive souvent de me dire "Ça, je n'aime pas". Mais je ne commente pas. Parce que non, ce que j'ai à dire ne sera pas gentil, alors oui, je me tais. 
J'observe souvent ça sur Instagram, une nana va poster un look et une de ses imprudentes abonnées va oser dire qu'elle n'aime pas le pantalon. Ô malheur à elle ! Si la dame au look ne daignera pas répondre à un tel affront, ses fans hystériques s'en chargeront. La malheureuse se retrouvera baignée de commentaires haineux (parfois même jusqu'à son propre compte), comme quoi elle ne sait pas s'habiller, devrait se regarder avant de critiquer les autres, est une gamine et j'en passe. Elle aura même le droit à quelques insultes au passage, sinon ce n'est pas drôle. Et tout ça pourquoi ? Oui, juste pour avoir dit "Je n'aime pas."

Le droit de ne pas aimer

Alors je m'interroge, aujourd'hui a-t-on encore le droit de ne pas aimer ?

Oui, mais il faut que la critique soit constructive me direz-vous. Je ne suis pas contre, car certains abusent et portent alors le joli nom de troll. Mais ce que je déplore c'est qu'il n'y ait plus de distinction entre troll et simple avis. Si on n'aime pas quelque chose sur le net, il faut argumenter, déplier un tapis d'excuses ou enrober le tout dans "Je ne porterais pas ce pantalon parce que le bleu ne me va pas mais waouh à toi il va trop bien tu es superbe !". Voilà.

Le droit de ne pas aimer

Imagine, tu vas au restaurant et le serveur te propose le plat du jour : truc muche en sauce de champignons. Tu déclines : "Je n'aime pas les champignons". Et paf! à ce moment, toutes les tables autour de toi se retournent et t'accablent : "Mais ne venez pas manger ici alors !" "Vous êtes bêtes, vous ne connaissez rien aux bons repas !" "Apprenez à cuisiner !!". Vous voyez l'idée quoi. 

Je suis chiffonnée.

Parce que parfois, j'aimerai bien pouvoir dire que je n'aime pas sans avoir à tomber dans les explications foireuses ou l'hypocrisie. Du coup, je passe seulement mon chemin, je ne dis rien. J'aimerai bien que les gens qui me suivent me disent quand elles n'aiment pas ce que je fais. Parce que tant qu'on ne me dit rien, je prends ça pour un "Oui, vas-y, c'est cool, continue." Alors que beaucoup doivent être comme moi, ne rien dire est plus facile.

Alors, aujourd'hui, a-t-on le droit de ne pas aimer ?

mardi 12 avril 2016

10 bonnes raisons de reprendre ses études

12.4.16 9 Comments
Si vous avez déjà fait quelques recherches sur la reprise d'études sur Google, vous avez dû, comme moi, tomber sur des trucs bien tristes. Ou décourageants. Ou effrayants. Ou les trois à la fois. Alors moi, j'ai décidé de vous donner 10 bonnes raisons de reprendre vos études.

10 bonnes raisons de reprendre ses études

  • Il parait que c'est super bon pour le cerveau d'apprendre des trucs.
  • A vous les tarifs étudiants ! Au Quick, au ciné, à la piscine... tout est moins cher.
  • Au revoir votre ancien boss bedonnant et pas du tout agréable ! 
  • Les vacances scolaires, c'est quand même cool.
  • Avec un peu de chance, il y aura des grèves : hop ! des vacances en plus !
  • C'est le retour de la fiesta toutes les semaines avec des soirées étudiantes de folie !
  • On est enfin assez vieux/vieille pour craquer pour nos profs. 
  • A force de trainer avec des jeunes, on perd au moins 10 ans.
  • Votre expérience de la vie fera de vous un gourou auprès de ces jeunes ! 
  • Grâce à cette reprise, vous vous dirigerez sûrement vers le boulot de vos rêves.

Je pense que vous l'avez compris, cet article est rédigé avec humour. Parce que franchement, j'ai galéré à  trouver ces 10 bonnes raisons. J'ai repris mes études en septembre et si certaines raisons sont totalement validées, approuvées les autres ne pèsent pas dans la balance. Et puis toutes ne sont pas tout à fait vrai. La preuve, trainer avec des jeunes ne m'a pas fait perdre 10 ans... mais 20 ! Si si, je vous jure, je n'ai plus 28 ans mais seulement 8. Na.
Plus sérieusement, je vous reparlerai bientôt de mon expérience de cette reprise d'études dans un "vrai" article. Comme ça, si vous souhaitez vous aussi dans l'aventure, vous serez peut-être rassurés par ce que j'ai pu vivre depuis un an !