Suivez-moi sur Instagram @carodels

jeudi 26 juillet 2018

{Test produit} Huile de coco et gommage pour le corps

26.7.18 2 Comments
En 2016, je vous parlais de mon passage aux produits de beauté naturels et/ou bio et depuis, je n'ai pas vraiment parlé de mon évolution sur le blog, malgré une grosse évolution depuis cet article. Promis, je vous parlerai de mes produits chouchous très bientôt ! Il y a peu de temps, j'ai été contactée par la boutique bretonne Origine Else, qui m'a proposé de tester des produits de la gamme Skinny & co, à base d'huile de coco raw. Comme j'utilise déjà de l'huile de noix de coco pour mes cheveux, je me suis laissée tenter par cette proposition et c'est comme ça que j'ai reçu un pot d'huile de coco pour le corps et un gommage, accompagné d'une cuillère en bois.

{Test produit} Huile de coco et gommage pour le corps

Le créateur de la boutique Origine Else a souhaité commercialiser la gamme à base d'huile de coco de Skinny & co par soucis de proposer des produits de qualité, respectueux de la nature et des consommateurs. L'huile de coco raw est totalement brute, sans conservateur, sans chimie, vierge, alcaline et de plus, extraite à froid. Vous trouverez tout plein d'informations intéressante sur l'histoire de la création de la boutique Origine Else et sur la gamme Skinny & co sur leur site.

{Test produit} Huile de coco et gommage pour le corps

Maintenant, je vais vous parler en détail des produits que j'ai reçu et testé, en commençant par l'huile pour le corps. Côté composition, on trouve donc de l'huile de coco raw, de l'huile d'amande bio, de l'huile essentielle de lavande, de basilic romain et de camomille. La liste INCI est dispo sur le site. Je l'utilise principalement après la douche, sur les jambes. Côté texture, rien à signaler, c'est forcément huileux, mais l'application est facile et elle pénètre rapidement si on n'utilise pas trop de produit. En ce moment, il fait plutôt chaud donc mon huile est plus liquide que solide. Côté odeur, la lavande prend énormément le dessus, ce qui n'est pas dérangeant si on aime cette odeur, ce qui est mon cas. Côté hydratation, j'en suis vraiment satisfaite, la peau est douce et aucune trace de peau de crocodile !

{Test produit} Huile de coco et gommage pour le corps

Si je valide totalement l'huile pour le corps, je suis un peu plus mitigée sur le gommage. C'est donc un gommage huile de coco vanille, composée d'huile de coco, de sucre de coco et de vanille de Tahiti. Pour la texture on est bien, le gommage est assez épais et on n'a pas besoin d'énormément de produit pour gommer le corps entier (une bonne noix). Je trouve le gommage efficace, mais je ne suis pas fan du côté huileux qui reste sur la peau après le rinçage. Côté odeur, je ne suis pas super fan, je la trouve très forte, peut être un peu trop de vanille pour moi ? En l'utilisant plusieurs fois, je me suis un peu habituée à l'odeur alors elle ne me gêne pas et comme je trouve le gommage efficace, je continue l'utilisation, surtout que je cherchais un gommage corporel à incorporer à ma routine beauté pré-mariage, donc il tombait à pic !

Je suis plutôt contente de ces produits, il est fort probable que je me laisse tenter par d'autres produits de la gamme par la suite, d'autant plus que la gamme est assez complète : corps, visage, bouche et même cuisine !
Connaissez-vous ces produits ?
Utilisez-vous des produits à base d'huile de coco ?

{Test produit} Huile de coco et gommage pour le corps

jeudi 19 juillet 2018

Ces trucs que je n aime pas en concert

19.7.18 0 Comments
Comme dans beaucoup de situations dans la vie quotidienne, il y a des choses que je n'aime pas subir quand je vais à un concert (ou un festival). Lorsque j'étais au Festidreuz, je me suis mise à penser à ces choses en question et à me dire que cela pourrait faire un article.

Ces trucs que je n aime pas en concert

Je n'aime pas...
... quand quelqu'un fume lors des concerts en salle. Depuis plusieurs années, il est interdit de fumer dans des lieux publics, les salles de spectacle font donc partie de l'interdiction. Mais à chaque fois, tu peux voir pas mal de monde en train de fumer. Parfois même autre chose que du tabac. Je suis non fumeuse et j'ai beaucoup de mal à supporter la fumée de cigarette des autres. La majorité de mes amis sont non fumeurs et depuis quasiment toujours j'ai réussi à m'entourer de non fumeurs. Dans la rue et compagnie j'évite de trainer à côté de fumeurs, au risque de m'étouffer en 5min. Et le pire en concert, c'est qu'on est souvent collés aux autres, je ne vous raconte pas le nombre de fois où j'ai dû faire attention à ne pas me faire brûler par les cigarettes des fumeurs qui ne font pas attention à leurs gestes. Sans parler des mégots jetés par terre...

... quand quelqu'un m'empêche de bien profiter du concert. Cela se présente de différentes manières. Comme par exemple le groupe de potes en pleine conversation pendant plusieurs chansons et comme il faut bien se faire entendre, ils ont tendance à gueuler. Ça peut aussi être le gars qui a un sifflet et pense que c'est trop cool de siffler pendant 20 min, qu'on va l'adorer pour ça.

... quand quelqu'un passe son temps à me bousculer. Et je ne sais pas comment ça se fait, mais même si je me déplace, cette fameuse personne se déplace avec moi. En général, il ou elle s'en fiche complètement de rentrer dans tous ceux autour de lui, ne s'excusera jamais... Il fera peut-être profil bas si quelqu'un s'énerve vraiment, ou alors il ira 5 mètres plus loin et là, on plaint les personnes qui vont se le coltiner ensuite.

... quand la personne devant moi a un sac à dos. Je ne sais pas si vous avez déjà expérimenté ça, mais perso ça m'est arrivé plein de fois, parfois le sac te rentre dans le bide mais la plupart du temps, c'est plutôt un truc qui te griffe les bras, à cause des coutures et des matières utilisées pour les sacs.

... quand le son est trop fort. Là, aucun rapport avec le public, mais parfois il y a des basses vraiment désagréables. Je suis reconnaissante qu'il existe des bouchons d'oreilles et que bien souvent les organisateurs en donnent gratuitement !

... quand le groupe fait sa diva en arrivant 3 ans en retard. Je n'aime pas être en retard et surtout, je n'aime pas attendre. Je n'ai pas vraiment le profil de la nana patiente... Et quand tu attends un concert depuis déjà 1h pour être bien placée, quand ça ne commence que 30 minutes après l'heure annoncée... Ben c'est pas génial. Moins de 30 minutes, ça passe, car il peut y avoir des problèmes techniques ou autres mais quand ça dépasse la demi heure, là ça devient compliqué que je ne m'agace pas.

Il y a sûrement d'autres choses que je n'aime pas en concert, mais là elles ne me viennent pas en tête ! Mais je suis sûre que vous aussi, il y a des choses que vous n'aimez pas et je suis curieuse de les connaitre !

jeudi 12 juillet 2018

{Festival} Festidreuz 2018

12.7.18 2 Comments
La 15ème édition du Festidreuz, festival à Fouesnant, a eu lieu les 6 et 7 juillet dernier. Nous y sommes allés seulement le vendredi 6 juillet, car la programmation du samedi ne nous intéressait pas. Je vous avais déjà présenté le festival dans un premier article sur l'édition de 2014, puis un second avec l'édition de 2016

{Festival} Festidreuz 2018 - Kyo

Comme en 2016, nous avions eu des soucis pour nous garer sur le parking du festival, cette année, nous avons opté pour une autre solution : venir regarder le match de la Coupe du Monde à 16h à Beg Meil, puis nous rendre au festival à pied, à environ 15min de marche de là. Ainsi, nous sommes arrivés tôt au festival et n'avons eu aucun soucis pour rentrer, ce qui nous a permis d'assister aux 3 concerts que nous voulions voir ce jour-là : Raphaël, Kyo et les Naïves New Beaters. Ce soir là, il y avait aussi Ajna (vainqueur du tremplin), Atsa Crew, Biga*Ranx et Jabberwocky. 

Je vais parler tout de suite de sujets qui fâchent avec les points négatifs de cette soirée selon nous.
  • Nous avons été déçus par le Jardin, espace où on pensait pouvoir s'asseoir pour manger, mais non, il y avait certes quelques coins d'herbe, mais trop peu... On regrette toujours les tables et bancs qu'il y avait en 2014 à Mousterlin !
  • La queue pour manger était super longue, on a vraiment galéré au stand grillade... Pas au point d'Art Rock où un soir nous avions abandonné car nous risquions de louper un concert, mais assez long pour voir deux bagarres éclater autour de nous. J'avais choisi nuggets frites et aucun soucis, par contre mon copain qui avait choisi le "hot dog" (je mets entre guillemet parce qu'un morceau de baguette et une chipo pour moi c'est un sandwich saucisse en fait) a eu son pain tout sec et une saucisse quasiment crue...
  • Le paiement était dématérialisé grâce à une carte sur laquelle il fallait mettre de l'argent sur un stand. On regrette de ne pouvoir ajouter de l'argent avant le festival en activant la carte avec le code barre du billet, comme dans quasiment tous les festivals qui proposent ce genre de paiement et surtout de ne pas pouvoir récupérer l'argent mis dessus qu'il te reste à la fin de la soirée ! Donc en gros, quand les stands ferment tôt et qu'il te reste des sous, tu es niqué.
  • Enfin, pour moi, le plus gros bémol est le prix du billet pour un soir : j'ai payé 31 euros. Sachant que le pass 2 jours est à 39 euros, on est clairement perdant quand on ne peut ou ne veut venir qu'un seul soir... Je relativise ce prix en me disant que j'ai vu 3 concerts, ça me fait du 10 euros par concert, donc ça va, mais je ne peux pas m'empêcher de comparer à d'autres festivals dont les prix sont équivalents et les programmations plus attrayantes.

{Festival} Festidreuz 2018 - Raphaël

Maintenant, pour terminer sur une meilleure note, j'enchaine avec les points positifs !
  • En arrivant tôt, on a donc pu entrer rapidement, je sais que ça n'a pas été le cas pour tout le monde.
  • Le système de paiement par carte est tout de même sympa, car il permet de ne pas manipuler de monnaie toute la soirée. J'ai apprécie le fait qu'il y ait une 2ème scène, ça permet de voir quelque chose en attendant le concert suivant sur la grosse scène et évite les gros blancs comme en 2016.
  • On a pu manger une crêpe en début de soirée et elles étaient excellentes ! C'est un super bon point car il arrive qu'on tombe sur des crêpes bof en festival, mais là, vraiment très bonnes.
  • On n'a pas eu d'attente aux bars, ce qui est plutôt pas mal et un bar à eau était sur le site, encore un bon point.
  • Les prix des boissons et nourriture sont tout à fait raisonnable, ça permet de consommer sur place sans se ruiner (j'ai appris plus tard qu'on n'avait pas le droit d'apporter de nourriture sur le site, je pense que ça explique les prix assez bas).
  • Pendant le concert de Kyo, les basses étaient assez fortes et la sécurité a réagit très vite en proposant des bouchons d'oreilles au public. Je les remercie pour ça, car je n'avais pas pensé à prendre les miens (en général j'oublie mais la majorité des festivals en proposent à l'entrée, là je n'ai pas attention s'il y en avait ou non). Par contre, et ça c'est plus pour les parents que pour le festival, voir des petites de 6 à 10 ans devant la scène sans le moindre bouchon d'oreille ou casque m'a fait mal au cœur... 
  • En 2016, j'avais déploré le fait d'avoir croisé énormément d'ados bourrés, cette fois c'était beaucoup moins flagrant, j'ai eu l'impression que les contrôles étaient plus nombreux aux bars, donc très bon point pour les organisateurs.
  • La programmation est assez variée, cela permet de voir des choses différentes au cours d'une soirée, c'est plutôt sympa. On a adoré les concerts que nous sommes venus voir, en particulier Kyo et les NNBS.
{Festival} Festidreuz 2018 - Naive New Beaters NNBS

{Festival} Festidreuz 2018 - Kyo

Pour terminer je vais vous parler un peu plus en détails des trois concerts dont je vous parlais plus tôt. Raphaël c'était très sympa, pas époustouflant, mais on a passé un bon moment, en plus sous le soleil. Kyo m'a replongée dans mes années collèges... J'étais clairement là pour les vieilles chansons, celles de 2003 et 2004... J'ai adoré ce concert, c'était vraiment très chouette ! Le groupe a beaucoup d'énergie et le concert était plus rock que ce qu'on aurait cru. Enfin, NNBS était toujours aussi cool qu'en 2009, où j'ai découvert le groupe pour mon tout mon premier festival à Aucard de Tours ! Donc merci au Festidreuz pour ces deux moments qui ont su me rappeler d'autres moments agréables de ma vie, avec une pointe de nostalgie !

Êtes-vous déjà allé au Festidreuz ? Qu'en avez-vous pensé ?
A quel(s) festival(s) êtes-vous allés ou irez-vous cette année ?
Quel est votre festival préféré ?